Quand les fondatrices de My Little Day nous racontent leur histoire

2018 touche à sa fin et Dorothée & Gabriella, nos chères invitées de l’événement de la semaine dernière, nous ont vraiment permis de finir cette année sur une très belle note. Ce que l’on aime le plus avec nos invitées, ce sont ces parcours atypiques, ces aventures entrepreneuriales qui semblent illogiques pour certains et ces fondatrices un brin warriors et c’est exactement ce qui nous a plu dans l’histoire de Gabriella & Dorothée et la fondation de My Little Day, sans oublier leur humour, simplicité et transparence qui nous ont permis de nous identifier à leur histoire et qui nous ont donné envie de continuer malgré les challenges. Pour ma part, ce qui m’a le plus interpellé, c'est cette importance qu’elles mettent sur le fait de faire confiance à son intuition. Voulant faire confiance à mon instinct plus que jamais en 2019, leur discours a eu l’effet d’une confirmation pour moi. Comme toujours, je tiens à vous partager les points hyper inspirants de chacune de nos invitées afin que ces points puissent vous inspirer autant qu’à nous (ou vous inspirer de nouveau) et qu’ils puissent vous apporter de nouvelles perspectives donc mesdames, à vos stylos :

My Little Day

Les débuts

« On cherchait de quoi organiser un superbe anniversaire pour nos enfants, mais y avait rien, on trouvait absolument rien de beau et autres qu’Hello Kitty ou Spiderman. On nous a dit « S'il y’a rien, c’est pour une raison, faites une étude de marché » et bien sûr, on en n'a pas fait. »

« Entre le moment où on a eu l’idée et le moment où on s’est lancé, tout est allé très vite. Ce qui nous a aussi pas mal mis la pression, c’est quand on apprend, en novembre, que la copine de la copine de Gabriella lance exactement la même chose. On se met à contacter la presse dans la panique et on dépose les statuts dans la foulée en janvier. »

« Un pote développeur nous a créé un site from scratch, de nulle part, car la vente en ligne, c’était pas encore ça. Notre conseil est de ne pas hésiter à faire appel à un pro pour que tout fonctionne parfaitement, les sites de vente en ligne, c’est compliqué. On a littéralement essuyé tous les plâtres de la boutique en ligne ! On se rappelle du moment où on a mis le site en ligne et qu’au bout d’une demi-heure, le site a planté, c’était horrible. »

« Notre premier bureau, c’était la cave. On faisait les commandes entre la cave et le placard. »

Développement et stratégies