Quand la fondatrice de Manucurist nous ouvre ses portes

Chacune de nos invitées nous marque, certes de par son entreprise et son histoire, mais aussi de par sa personnalité. En ce mois de septembre, nous ne pouvions mieux démarrer la rentrée, car nous avons eu le plaisir de passer, la semaine dernière, une superbe matinée avec une entrepreneur à la personnalité tout simplement incroyable.

Pétillante, créative et pleine d'idées, Gaëlle, fondatrice de la belle marque de vernis green Manucurist, nous a beaucoup inspirée de par sa vision de l'entrepreneuriat et entre fous rires et précieux conseils, nous sommes toutes reparties d'attaque.

J'ai eu le plaisir de rencontrer Gaëlle il y a quelques mois dans le cadre de l'organisation de cette rencontre et bien que j'aimais déjà la marque, cet échange m'a donné encore plus envie d'utiliser les produits et de les partager à mes proches (j'ai également été bluffée de voir comment cette maman de cinq enfants naviguait entre vie pro et vie perso !).

Si vous êtes déjà venue à l'un de nos événements, vous savez que nous aimons préparer quelques questions en amont, des questions que nous pensons importantes et intéressantes cependant, ce que nous préférons le plus, c'est de suivre le flow de l'événement en vous laissant poser toutes vos questions et interagir directement avec notre invitée et permettez-moi de vous dire qu'avec Gaëlle, nous n'avons pas été déçues ! Sa simplicité et sa transparence ont été très appréciées et comme toujours, nous aimons vous replonger dans ces rencontres pour que vous puissiez vous aussi profiter de (ou ne jamais oublier) quelques conseils si précieux pour nos aventures entrepreneuriales. Voici le sujet qui nous a le plus marqué :

Entreprenher

Burn-out, perfectionnisme et lâcher-prise.

« Il y a sûrement plus de femmes que d’hommes qui font des burn-out, parce qu’on accumule jusqu’à ce que ça pète, jusqu’à parfois rentrer dans une forme de dépression violente, c’est pour ça qu’il faut apprendre à lâcher. »

« Parfois, tout va de travers à la maison ou au bureau, mais ça ne doit pas être l’abattement, apprenez à lâcher, rien n’est grave. »

« Certes, vous avez besoin d’un cadre, tant pour vos enfants que pour votre entreprise, mais n