Une matinée en compagnie d'Holy Camille

March 6, 2018

Lorsque l’on nous demande quelle a été jusqu’à présent notre plus belle rencontre, je suis incapable de répondre, car toutes les invitées que nous avons conviées à nos événements sont tout simplement géniales. Disons que j’ai eu un coup de coeur pour chacune d’entre elles.

 

Mon dernier coup coeur, c’est Holy Camille. Tout me plaît chez cette femme dite influenceuse : sa simplicité, son style soigné et singulier, sa franchise, sa persévérance, la manière dont elle gère sa carrière, son état d’esprit, en bref, je trouve que c’est un bel exemple à suivre dans cette folle et belle aventure qu’est l’entrepreneuriat. De plus, j’adore la manière humble avec laquelle elle définit le mot influenceur : « Es-tu influencé par ce que je fais ? Si la réponse est non, peu importe ce que les gens disent, je ne suis pas une influenceuse ».

 

 

Après avoir entendu Camille une première fois intervenir lors d’une conférence, je me devais de la convier à un petit-déjeuner Entreprenher, car j’étais convaincue qu’elle avait un tas de choses à partager et qu’elle allait nous communiquer des superbes informations, et je ne me suis pas trompée ! Camille nous a donné tellement de précieuses informations que je n’ai pas arrêté de prendre des notes pendant cet échange, même le live Instagram a rencontré un franc succès et comme toujours, nous adorons vous replonger dans ces événements, car chacune des informations partagées par nos invitées en aidant toujours plus d’une, nous ne pouvions les garder pour nous. Mesdames, à vos stylos !

 

- Parlons partenariats :

« Je ne collabore qu’avec des marques éthiques qui partagent mes valeurs. Mon conseil pour toutes celles qui veulent créer des partenariats avec des grandes marques, c’est vraiment d’y aller au culot peu importe votre nombre de followers et de montrer aux marques que vous avez vraiment envie de collaborer avec elles. Il faut foncer, c’est la détermination qui ouvre des portes, peut-être que vous vous prendrez un mur ou pas, au moins, vous aurez essayé.

Aussi, je fais confiance au feeling, à l’instinct. Je fais toujours passer l’intuition sur le mental, si vous ne le sentez pas, ne le faites pas.

On me contacte pour moi, pour ce que je suis, si je vois qu’on me propose des choses qui ne matchent pas du tout avec mon univers, je décline l’offre. »

 

- Zéro compétition :

« Je suis et encourage toutes mes amies sur les réseaux sociaux. Si tu veux te lancer dans quelque chose, fonce, je t’encourage. Si ça marche, c’est super. Dans le monde de la basket, on se tire toutes vers le haut, on n'est pas là pour se marcher dessus. »

 

 

- Et si on parlait d’Instagram ?

« Lorsque l’on a un business, les réseaux sociaux, c’est primordial, mais pas évident, soit c’est un plaisir, soit c’est très contraignant.

Instagram a atteint un point de non-retour : si tu ne monétises pas ton contenu, il est très peu, voire pas vu. Facebook, c’est le diable, il est arrivé avec ses gros sabots et change constamment les règles, on poste sans savoir qui va voir notre contenu. Au final, Instagram perd un peu de son charme, mais pour tout de même se retrouver dans cette jungle, il faut faire des Stories, c’est l’Insta Story qui fonctionne aujourd’hui.

 

Les règles du marketing ont changé, Instagram, c’est du marketing à 100 %. Aujourd’hui, l’influencé doit pouvoir s’attacher à quelqu’un, c’est du sentimental. Il faut du storytelling, on veut de la vraie vie. Les gens s’attachent à un être humain, associez donc vos produits et services à votre image ou du moins, à quelqu’un qui représente votre marque.

 

Instagram et Facebook sont clairement la vitrine de votre entreprise, le premier réflexe de tout partenaire ou autres, est de regarder vos pages Instagram (en priorité) et Facebook. Ils découvrent votre univers et regardent votre régularité et la qualité de vos publications, il serait donc aujourd’hui risqué pour votre entreprise de ne pas avoir de compte Instagram.

 

Il faut vous montrer, car c’est cool de s’attacher à quelqu’un. Le contenu de marque pur n’intéresse plus, il faut humaniser la marque. Les Insta Stories et les articles dits d’humeur touchent les gens, il y a tellement de concurrents aujourd’hui que c’est vous qui faites la différence. »

 

- Les règles pour communiquer sur ce que l’on fait ?

« Des règles, il n’y en a pas. C’est à vous de les fixer : si ce que vous faites vous paraît bon d’être posté, faites-le. C’est l’instinct. Partagez ce que bon vous semble. Cela plaira peut-être à une partie de votre audience et à une autre non, c’est le jeu. Ne tombez pas dans cette spirale où il n’y a plus aucun plaisir à poster sur les réseaux sociaux, ne postez pas des choses parce que vous pensez que c’est le type de publication qui doit être posté. Je me market certes, mais je ne me dis pas que je suis en train de le faire sinon, il n’y a plus rien de naturel. Continuez à faire ce que vous aimez. Ça ne sert à rien de vouloir absolument faire plaisir aux autres, il ne faut pas que les réseaux sociaux deviennent un fardeau. »

 

- Le mot de la fin ?

« Ne vous laissez jamais abattre, des portes dans la tronche, vous en prendrez. Faites toujours passer la passion avant l’argent, car c’est ça qui vous permet de continuer. Et gardez toujours en tête qu’il n’y a pas d’échec, tout est à sa place. »

 

 

Ce que j’aime, c’est la simplicité avec laquelle Camille gère sa carrière. Au final, ne serait-ce pas ainsi que nous devrions toutes gérer notre aventure entrepreneuriale ? Faire confiance à son instinct, à son intuition, collaborer avec des marques éthiques qui correspondent à nos valeurs, être drivé par la passion, soutenir toutes les personnes qui se lancent à nos côtés, en tout cas pour ma part, c’est totalement ainsi que j’envisage mon aventure entrepreneuriale.

 

 
Après un échange avec Camille qui était vraiment top, nous sommes toutes reparties avec LE type de cadeau qui fait vraiment plaisir à une femme 😍. Mille mercis à Manucurist qui nous a fait découvrir sa gamme de vernis green (la couleur Victoria Plum, on en parle ?!). Étant personnellement très sensible aux vernis (même ceux des très grandes marques), Manucurist a été une très belle découverte (des vernis composés de manioc, noix de coco, coton, maïs, bambou ou encore pomme de terre, what else?!).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos credit : @lesbanditsevents

 

À peine remise de cette rencontre avec Camille (encore merci à elle pour cette belle matinée), il est temps de vous annoncer notre prochaine invitée ! Nous vous retrouvons dans moins de deux semaines en compagnie de Leslie Vartabedian, qui n’est autre que la CEO de Coach Club ! L'aventure entrepreneuriale de Leslie commence bien avant Coach Club et nous avons hâte qu'elle vous partage son expérience et réponde à vos questions.

 

Comme toujours, nous limitons le nombre de places pour que vous ayez vraiment le temps de profiter de cette matinée et d’échanger avec Leslie, nous vous invitons donc à réserver votre place dès maintenant via ce lien si vous souhaitez être des nôtres.

 

Nous avons vraiment hâte de vous retrouver à cette belle occasion !

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload