Notre fabuleuse rencontre avec Mathilde Lacombe, co- fondatrice de Birchbox

November 27, 2017

 

Mardi 21 novembre, 9h

Notre vingtaine de participantes d’early birders, (car pour la petite histoire l’intégralité des places se sont envolées en moins de 24h !) poussent la porte de notre lieu de rencontre. Pratiquement toutes en même temps, elles s’avancent, les yeux pleins d’attente et d’enthousiasme à l’idée de rencontrer notre invitée du jour.

 

Et pour cause ! Après des semaines et des semaines de préparation, d’excitation et de : « naaan mais Esther tu te rends comptes ! C’est Mathilde Lacombe, quoi ?! C’est juste la co-fondatrice de Birchbox !!!! », insérer ici : cris de filles / repos / re-cris... bref, ce jour tant attendu était enfin là.

 

C’est donc dans le très mignon studio, juste au-dessus de la fabrique à box et boutique de jolies choses, situé dans le 1er arrondissement de Paris, que nous nous sommes toutes installées pour écouter Mathilde Lacombe, co-fondatrice de Birchbox, épouse et maman très occupée.

 

 

Retour sur l’évènement.

L’atmosphère était différente, plus vive, avec un brin d’excitation presque palpable. Très vite après la présentation de Mathilde, les mains se sont spontanément élancées et les voix, élevées, pour poser tours à tours des questions, se répondre, sourire aux tips reçus et essayer de comprendre comment on devient à 30 ans maîtresse de sa vie avec autant de grâce et surtout sans cernes.

 

Mais également, pour comprendre :

 

- comme le disait si bien Mathilde, que l’équilibre entre vie pro et vie perso, est une équation tout à fait personnelle et qu’en la matière aucune règle ne peut être imposée. C’est une construction intime, un ajustement quotidien et une souplesse certaine qui se trouvent dans le confort de ses propres paramètres personnels, financiers et familiaux ;

 

- que croire en soi, en ce qui fait battre son coeur et foncer sans trop y réfléchir est l'une des clés de l’épanouissement. Il s’agit finalement de suivre son instinct et de se faire confiance. C’est sur cet instinct que Mathilde s’est appuyée pour lancer sa première box, après sondage auprès des lectrices de son blog, 3000 inscriptions et le sentiment qu’elle tenait quelque chose ;

 

- que savoir s’isoler du reste du monde quand l’on a une idée de business, peut se révéler nécessaire, car bien souvent ce qui freine l’élan créatif, est la projection des peurs et limitations que notre entourage peut, par sollicitude, nous renvoyer ;

 

- qu’admettre que nous ne savons pas tout faire et qu’y pallier soit en agrandissant son équipe, en déléguant ou en recrutant meilleur que soi dans les domaines pour lesquels nous n’avons pas d’appétence particulière, n’est certainement pas un constat d’échec. Son équipe, constituée de 5 associés majoritairement, dont 4 masculins placés chacun dans leurs domaines de compétence, lui a permis de tenir le rôle qui lui convient le mieux ;


- reconnaître que nous ne sommes pas des Wonder Women et que pour arriver à tout concilier nous nous appuyons toutes sur quelqu’un ou un support-système qui fonctionne pour nous et que cela n’est pas grave, bien au contraire. Ce sont précisément nos manques et les moyens que nous trouvons pour y pallier qui nous rendent humaines. En passant, spéciale dédicace aux compagnons qui déchirent, aux grands-parents toujours présents, aux crèches, garderies et autres solutions qui nous permettent d’avancer professionnellement la culpabilité en moins... Ah oui la culpabilité maternelle, nous avons également parlé de cela et beaucoup ri de soulagement et de soutien !

 

 

Whaouh !

Nous sommes toutes ressorties profondément enrichies de ces échanges qui comptaient également des conseils techniques et pratiques que Mathilde a très généreusement partagé à celles ayant des questions business précises.

 

De quoi se restaurer et hop, nous avons toutes descendu les escaliers du studio pour rejoindre la fabrique à bonheur, la boutique Birchbox, où chacune des participantes a pu constituer sa propre box, choisissant dans 5 catégories les produits essentiels à leur survie !

 

 

Quoi de mieux pour comprendre les propos d’un entrepreneur et mesurer son niveau de réalisation qu’une immersion dans son univers ? C’est exactement ce que nous avions en tête et nous sommes ravies d’avoir pu concrétiser tout cela avec l’aimable équipe de Birchbox (Laëtitia et Pauline, si vous nous lisez ! 😉 #YouRock).

 

Photo credit : Les Bandits.

 

Encore une fois si vous n’étiez pas là, blamez vous ! Vous auriez tout à fait raison, car vous avez vraiment raté quelque chose ! #JustKidding #onrigole. 

 

Et pour celles qui veulent déjà faire amende honorable, rendez-vous mardi 12 décembre pour rencontrer Pauline Laigneau, co-fondatrice de la joaillerie Gemmyo, qui nous parlera avec la sincérité qui caractérise toutes nos invitées, de ces échecs qui ont transformé sa vie entrepreneuriale (l'événement est quasiment complet alors n'hésitez pas à réserver votre place dès maintenant juste ici).

 

 

À très vite !

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Zoom sur Alix Petit, une fondatrice qui ne tourne pas le dos aux challenges

November 23, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload