« Je n’ai plus envie de travailler »

C’est le printemps, le soleil pointe le bout de son nez, le tout Paris se fait une terrasse et les queues devant les glaciers ne cessent de s’allonger. En bref, il fait beau et nous ne voulons qu’une chose : nous pavaner.

Il est de plus en plus difficile pour quelques amies entrepreneurs et moi-même d’être sur tous les fronts du matin au soir et de rester enfermées à travailler sur nos entreprises pendant des heures. Bien que nous sachions qu’il n’y a pas qu’une seule manière d’entreprendre et de « réussir », nous nous sentons coupables rien qu’à l’idée de s’octroyer un moment de détente au soleil, car notre cerveau a été programmé de manière à penser instinctivement que pour réussir, il faut travailler d’arrache-pied, pendant des heures sans relâche et ne plus avoir de vie sociale. Avant de poursuivre cet article, je tiens à vous dire que je suis totalement contre cette idée de l’entrepreneuriat et pourtant, il arrive parfois que l’idée me traverse l’esprit...

Le business est lié à une aventure qui fait mal, quelque chose de difficile et parfois insupportable. Le mythe veut que pour avoir une belle entreprise dont tout le monde parle, il faut le mériter et pour cela, il ne faut vivre que pour nos entreprises. Nous voyons alors chaque jour de repos ou après-midi off comme un délit.

Bien qu’entreprendre soit difficile, car nous devons faire face à l’ascenseur émotionnel et à un tas d’imprévus que nous devons gérer parfois, très tard le soir, je suis convaincue que pour tenir le coup, nous devons appuyer sur la pédale de frein de temps à autre.

Comment en sommes-nous arrivées à se sentir coupable à chaque break ?

Entreprendre est, selon moi, la meilleure école, car on apprend à se connaître sous tous les angles. Ce que nous voulons et ce qui est non négociable est de plus en plus clair, je pense donc que vous devez faire les choses par honnêteté envers vous-même et non pour faire plaisir aux autres ou pour maintenir une certaine image. Faites ce qui vous correspond, à vous et à votre vision. Envie de kiffer les beaux jours en ce mois d’avril et faire le plein de bonne énergie et de créativité ? Faites-le. Réorganisez votre planning. Allez à l’essentiel de manière à être extrêmement productive afin que votre break n’affecte pas votre activité.

L’entrepreneuriat n’est pas un jeu où celui qui se torturera le plus, gagnera le plus d’argent la preuve, nous voyons de plus en plus d’entrepreneurs gagner des centaines de milliers d’euros en faisant le tour du monde ou en travaillant trois à quatre heures par jour et à l’inverse, nous voyons des entrepreneurs travailler quinze heures par jour depuis des années sans pour autant obtenir les résultats qu’ils souhaitent. Les moments off sont des pièces importantes de l’entrepreneuriat.

Comme j’ai pour habitude de dire, ne passez pas à côté de votre vie « à cause » de votre job, même si celui-ci est très important et à prendre très au sérieux. Il y a des moments que vous ne pourrez tout simplement jamais vivre si vous les loupez.

En cette période ensoleillée, je vous invite à aller à l’essentiel. Soyez productive et non busy pour pouvoir vous accorder des moments de détente. Ce n’est pas parce que vous travaillerez un peu moins que vous ne travaillerez pas mieux, bien au contraire ! Vous n’en serez que plus motivée et beaucoup plus inspirée et créative. Dites-vous qu’en levant le pied, vous offrez à vos clients de meilleurs services et produits, un meilleur service client et toute l’attention qu’ils méritent. Ce que vous voulez, c’est leur offrir de la qualité, mais je peux vous garantir qu’il sera très difficile pour vous de le faire si vous gardez la tête dans le guidon.

Pour ma part, je vous souhaite une magnifique semaine productive et ensoleillée d’une magnifique terrasse à Paris...

Esther.

À l'affiche
Articles
Archives
Mots clés
Rejoignez nous ;)
Archive