Les 4 avantages indéniables du statut d’entrepreneuse

Le statut d’entrepreneuse offre de nombreux avantages. En plus de permettre la réalisation de nos ambitions professionnelles à notre juste mesure, l’entreprenariat nous insuffle un sentiment

« d’impossible-possible » et de limites que l’on peut repousser à l’infini. Alors oui, il y a des temps difficiles, la paperasse, les doutes qui nous assaillent (souvent) et le poids des responsabilités que l’on porte seule, mais il y a les merveilleux revers de la médaille. Ceux qui font de nous d’heureuses chanceuses et ceux-là, il faut s’en souvenir !

1/ La liberté.

Être son propre patron donne la liberté de fixer son planning comme bon nous semble, que cela soit pour des tâches futiles comme pour d’autres bien plus importantes. On est également libre de prendre ou pas telle ou telle mission. Libre de changer de cap si besoin, libre de faire une pause. Cette liberté s’étend à celle de ne pas se sentir enfermée dans un parcours tout tracé sans surprises ni renouvellements ou de ne pas être rattachée à une entreprise par un contrat que trop encombrant pour votre employeur comme pour vous. La liberté étant la composante principale de ce statut, tous les free spirits sauront reconnaitre et apprécier cet avantage.

2/ Le temps dont on dispose.

Un rendez-vous pro à 15h, suivi d’un verre avec une amie sur Paris à 16h, c’est vous qui décidez !

Bien que la plus commune des erreurs commises par ceux qui ne disposent pas de ce statut est de penser qu’un entrepreneur passe sa journée à rêvasser, force est de constater que le temps est une denrée précieuse dont nous pouvons librement disposer. Nous en avons besoin pour travailler, mais aussi pour prendre le temps de se positionner en amont, afin de prendre du recul quant à notre business, son développement et ses prochaines étapes. Quel luxe de pouvoir se dire « ok, je sens que je me perds, je prends les prochaines 2, 3, 10 ou 24h, pour relever la tête du guidon et être davantage dans une dimension de vision/ conception, plutôt qu’exécution. » Oui c’est un luxe inestimable !

3/ Un statut sur-mesure pour celles qui ne souhaitent pas choisir entre réalisation professionnelle et réalisation personnelle.

Être maître de sa vie et de la carrière professionnelle que l’on souhaite se donner n’a pas de prix. Mais quand l’on devient mère, ce statut prend un tout autre sens, celui de permettre de concilier vie familiale et vie professionnelle sans avoir le sentiment de le faire en sacrifiant le meilleur de nos vies. J’ai toujours été une carriériste dans l’âme, mais s’il y a une chose que je me suis toujours promise de ne jamais négliger ou compromettre, c’est bien la maternité. Les deux mois (8 à 10 semaines) post-partum accordés par nos bien gentils employeurs et lois en vigueurs me hérissaient les poils ! Comment me résoudre à abandonner mon tout jeune bébé 60 petits jours seulement après l’avoir mis au monde ? C’est à ce moment que j’ai pris conscience que ce que je voulais était de pouvoir travailler et être maman sans avoir à choisir et que la seule manière de le réaliser était d’entreprendre. La joie que je ressentais à voir ma poupette jouer à quatre pattes sur son tapis d’éveil à 30 petits centimètres de mon bureau était telle que je n’ai jamais regretté d’avoir fait ce choix. En adaptant mon mode de vie à son rythme, j’ai pu travailler quand nécessaire et savoir m’arrêter quand il le fallait également. J’ai pu être témoin de ses premiers sourires, choisir de fermer mon ordinateur pour l’emmener en balade et profiter du soleil avec elle. J’ai pu tout simplement la voir grandir. Ces souvenirs d’un temps si court mais si important dans la vie d’une femme, personne ne pourra me les retirer.

4/ La satisfaction d’être l’artisan de son bonheur.

Quand l’on entreprend, on met constamment en pratique le principe selon lequel nous sommes les seuls responsables de notre bonheur. Cela peut être éreintant parfois, mais la bonne nouvelle est que nous ne sommes pas tributaires des humeurs, d