Les montagnes russes de l’entrepreneuriat

J’aime entreprendre. Je dirais même que je suis passionnée par l’entrepreneuriat. Ce qui me plaît le plus, est le fait de constamment apprendre de nouvelles choses et d’évoluer tant personnellement que professionnellement.

Mais bien que je sois passionnée par cet univers et que j’aime énormément ce que je fais au quotidien, cela ne rend pas pour autant mon aventure entrepreneuriale facile, et je pense que c’est le cas pour vous également.

Pour moi, entreprendre est le synonyme de montagnes russes. Il y a des hauts et des bas (parfois très bas). L’aventure est passionnante, excitante, amusante, et d’un coup celle-ci devient effrayante, voire paralysante, surtout lorsque vous êtes face à une chute soudaine. Mais heureusement, comme pour les montagnes russes, après une belle chute vient la montée, le retour vers le haut. Dans l’entrepreneuriat, cette montée peut-être assimilée à l’acquisition de nouveaux clients, la sortie d’un nouveau produit ou service sur lequel vous travaillez depuis des mois, ou encore à une stratégie de développement qui fait enfin ses preuves.

L’ascenseur émotionnel est selon moi, la chose la plus difficile à gérer lorsque l’on entreprend, car parfois, vous traversez différentes émotions non pas sur une période donnée, mais dans la même journée, et cela conduit de nombreuses personnes vers un burn-out, voire pire, vers une dépression.

Nous n’entendons pas beaucoup d’entrepreneurs parler de cet ascenseur émotionnel et de ces montagnes russes, or il est important de garder en mémoire qu’ils sont omniprésents et que vous allez devoir apprendre à cohabiter avec eux.

Cela va vous paraître très cliché, mais entreprendre demande beaucoup de courage, de détermination et de force pour ne pas abandonner quand vous serez « en bas ».

Voici quelques conseils qui vous permettront d’apprécier un peu plus votre tour sur les montagnes russes de l’entrepreneuriat :

1- la flexibilité et la constante adaptation vous permettront de gérer au mieux votre aventure ;

2- si vous vous loupez, essayez encore... et encore et encore.

En tant qu'entrepreneur, vous devez croire qu'il y a toujours un moyen de résoudre un problème et d’aller de l’avant ;

3- ne vous accrochez pas au plan initial.

Il y a une grosse différence entre le plan bien ficelé noté noir sur blanc et la réalité. Nous avons tendance à nous attacher à nos idées initiales et à nos plans bien pensés parce que le changement est souvent difficile et incommode. Il est préférable de continuer à pivoter jusqu’à ce que vous trouviez ce qui fonctionne.

Le changement est une partie essentielle de l’aventure entrepreneuriale ;