AMANDINE LUGNIER

THE REUNION

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

La maternité. J’ai travaillé 10 ans dans des grands groupes de cosmétiques de luxe en marketing. Lorsque mon fils est né il y a 6 ans, j’avais beaucoup de mal à accorder autant d’importance à des sujets superficiels comme le merchandising, la promotion, surtout lorsque cela concernait du maquillage. J’ai eu envie de me lancer à mon compte, mais je n’avais pas d’idée. J’ai attendu la naissance de ma fille, il y a 4 ans pour sauter le pas et créer le métier de mes rêves.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

The Reunion est un événement qui réunit deux fois par an pendant 2 jours, ma sélection de marques préférées (une soixantaine) de mode, déco, accessoires et cosmétiques pour femmes et enfants. Mais au-delà d’une simple expérience shopping, The Reunion propose des Talks, Ateliers et un Kids Club, organisés autour d’un thème fort (celui du prochain event est A deeper look into Happiness) pour que chacun reparte avec des tips facilement applicables pour améliorer leur quotidien. Vous trouverez aussi sur place le coffee shop de Maisie Café, ainsi que plein de supers ateliers beauté pour prendre soin de vous.

Crédit photo : @HanaLeVan

Le prochain event aura lieu (ou pas, compte tenu du contexte actuel) à l’atelier richelieu les 15 et 16 mai. Vous pouvez retrouver les informations sur @thereunion.fr et @amandine.lw sur IG.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

Je suis d’abord passée par une phase de test pour voir si cela prenait pendant mon congé parental avant de lancer mon activité. Instagram est, depuis le début, mon outil principal de communication pour booster mon activité.

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ATTIRER DE NOUVEAUX ? 

Pour moi, tout s’est fait via les réseaux sociaux : trouver et approcher de nouvelles marques pour participer au pop-up, mais aussi mes sponsors et enfin la communication autour de l’event. Le dernier event a rassemblé 2 500 personnes, uniquement grâce au pouvoir d’instagram. Je fais vivre mon compte personnel @amandine.lw pour sans cesse avoir de nouveaux contacts. Je scanne souvent ma communauté pour voir qui me suit et comment je pourrais interagir avec ces personnes, ce que je pourrais leur proposer d’intéressant (je parle à la fois des visiteurs de l’event, mais aussi des marques et des sponsors potentiels).

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES AU LANCEMENT ?

Communiquer à 100% sur insta quand on a une mini communauté, ce n’est pas évident.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

J’ai joué à fond sur l’entraide et les réseaux. J’ai assisté à beaucoup de talks, conversations, rencontres entre entrepreneurs pour rencontrer de nouvelles personnes qui m’ont pour la plupart soutenue, aidée, orientée. Ces personnes m’ont aidé à accroître ma communauté en parlant de moi et de The Reunion, mais aussi en me donnant mille conseils super pertinents. J’ai aussi demandé aux marques de jouer le jeu et relayer l’event à fond. Grâce à cela, je suis passée de 300 visiteurs lors de la première édition à 2 500 lors de la dernière.

Ne pas hésiter à aller vers les autres, à fréquenter les réseaux d’entrepreneurs, à contacter les personnes que l’on admire et qui pourront vous épauler, vous conseiller et vous challenger.

DANS CETTE PÉRIODE TRÈS DIFFICILE ET INCERTAINE (COVID-19), COMMENT GARDES-TU LA FOI EN TES PROJETS ?

C’est simple, c’est mon projet qui me motive et me permet de rester saine d’esprit et pas 100 % dédiée aux enfants. Donc j’y crois encore, je continue à travailler sur l’édition de mai. Je me dis qu’au pire, ce sera reporté, mais le travail ne sera pas perdu. Cela me permet aussi de rester en contact avec les marques, mes partenaires, etc., et ainsi de m’évader au quotidien et surtout de parler à des adultes (autres que mon mari !!).

COMMENT OCCUPES-TU TES JOURNÉES EN CETTE SAISON ?

Alors déjà, je dirais plutôt comment survis-tu et pas comment occupes-tu parce que je peux vous dire que je ne m’ennuie pas du tout ! hahaha !
J’ai fait un planning en fonction des rythmes de chacun (j’ai 3 enfants entre 1 et 6 ans et un mari qui travaille full time depuis la maison) : le matin, mon bébé dort 2h environ donc je laisse les deux « grands » regarder un film et c’est le moment où je peux faire mes calls et avancer sur mon projet. Ensuite, je redeviens une desperate housewife, hahaha, je passe au homeschooling et à la préparation du déjeuner/ménage etc…L’après-midi, je prie pour que mon bébé et ma fille fassent la sieste. Dans ces cas-là, mon fils regarde C’est pas Sorcier et je réponds à mes mails. On enchaîne ensuite avec le goûter, des jeux, les bains, le diner, le coucher. C’est là qu’arrive le meilleur moment de la journée : mon mari cuisine et nous prépare un petit Spritz pour enfin nous détendre un peu !

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

Surtout foncez, c’est une super expérience et tellement gratifiante. Nous sommes dans une époque où les réseaux sociaux et les moyens de communication à notre disposition nous permettent de toucher les gens beaucoup plus facilement, mais aussi échanger et faire des rencontres passionnantes et boostantes. Il faut en profiter à fond. Ne pas hésiter à aller vers les autres, à fréquenter les réseaux d’entrepreneurs, à contacter les personnes que l’on admire et qui pourront vous épauler, vous conseiller et vous challenger. Les gens sont souvent très réceptifs et très bienveillants quand on se lance.

COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION FACE AUX MOMENTS DIFFICILES ?

Ce sont les gens qui me motivent, les entrepreneuses dynamiques, les réseaux d’entraide, les batailles pour des causes qui nous touchent. Tout cela me motive et me porte.

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

La motivation, la persévérance et un peu de folie.

Quand un gros imprévu arrive je…


respire, je réfléchis, je mets de côté, je dors dessus et en général le lendemain, je me réveille avec une idée lumineuse (ou pas !!) qui me permet d’avancer.
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


de ne pas réussir à me renouveler assez rapidement et de lasser. Mais cela n’a rien à voir avec le fait d’être une femme…
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


de quitter mon job il y a 4 ans sans filet.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


 sois plus sûre de toi ma petite, tu es différente, c’est ce qui fait ta force ! Il faut l’assumer !
 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


l’entraide est primordiale.

Mon dicton préféré est…

Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.

x Amandine x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer