SIHAM BELHADI

CONSEILLÈRE ET MANAGER EN IMMOBILIER

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

Clairement le besoin de liberté. J’ai toujours su que je voulais entreprendre, j’avais envie de créer, gérer, manager, fédérer. 
On m’a présenté l’opportunité IAD (Immobilier à Domicile) au bon moment.
Auparavant, j’étais cadre au service marketing d’une société d’édition médicale, au même poste pendant 7 ans je passais 3 h par jour dans les transports pour me rendre au bureau, pas de perspective d’évolution, j’avais fait le tour, j’avais besoin de changement.
Après mon deuxième enfant, j’ai franchi le premier cap de quitter mon poste et j’ai réfléchi à une reconversion.
J’ai d’abord fait une formation de décoratrice d’intérieur, puis j’ai rencontré une personne qui m’a présenté le métier de conseiller immobilier chez IAD, une semaine plus tard, je signais mon contrat et créais ma micro-entreprise.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

Je suis conseillère et Manager en Immobilier. J’accompagne des personnes, des familles dans leur projet de vie : achat et vente de leur bien immobilier.
J’accompagne également des personnes désireuses de changer de vie à trouver leur voie dans l’immobilier en les formant, les accompagnant vers la réussite.

Pour cela j’organise chaque semaine une réunion d’information afin de présenter cette opportunité à des futurs conseillers.

Enfin j’organise des soirées networking chaque mois afin de rassembler tous les indépendants, freelances, entrepreneurs dans tout domaine d’activité afin de créer des synergies et d’aider ceux qui démarrent à se faire connaître. Voici mes pages Instagram, Facebook, Linkedin et mon site.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

- Parler de mon changement d’activité à un maximum de personnes, amis, famille, anciens collègues afin d’obtenir leur soutien et qu’ils pensent à moi s’ils entendaient parler d’un projet immobilier.
- Me former : je débutais dans une nouvelle activité donc les premières semaines, je les ai consacrées à la formation en ligne grâce aux outils mis à notre disposition au sein du réseau.
- Prospecter : passage obligatoire pour se faire connaître et obtenir ses premiers mandats.

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ATTIRER DE NOUVEAUX ? 

La prospection sous toutes ses formes, m’a permis d’acquérir mes premiers clients, puis la satisfaction de ceux qui m’ont ensuite recommandé à leurs proches, leurs collègues. Le bouche à oreille a fait son effet.
Pour en acquérir de nouveaux, il ne faut tout simplement pas se reposer sur ses lauriers, prospecter encore, être toujours dans l’action.

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES AU LANCEMENT ?

Ne pas me décevoir et ne pas décevoir mes proches, j’avais pris un risque en quittant la stabilité d’un CDI.
Mon premier dossier de vente a été un gros challenge : vendre un immeuble industriel alors que je n’y connaissais pas grand-chose, beaucoup d’aspects techniques, un gros montant, je ne devais pas me louper ☺, tout s’est bien passé, la transaction a abouti.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

- Grâce au soutien de mon mari et de mes enfants qui m’ont toujours encouragé, mais aussi de mes collaborateurs du réseau au sein duquel il y a vraiment un esprit d’entraide et de partage.
- Rester focus, se souvenir de pourquoi on s’est lancé.
- S’entourer, rencontrer et échanger avec d’autres entrepreneurs, mais également d’autres managers de mon réseau pour m'inspirer et prendre des conseils.

Toujours croire en son projet : il faut être convaincu pour être convaincant.

DANS CETTE PÉRIODE TRÈS DIFFICILE ET INCERTAINE (COVID-19), COMMENT GARDES-TU LA FOI EN TES PROJETS ?

J’ai la chance de faire partie d’un réseau où il y a eu dès le début de la crise sanitaire un élan de solidarité et d’entraide, des groupes d’entraide, de soutien et de formation se sont crées sur Facebook, ce qui m’a permis de rester motivée, de ne pas me sentir seule et de rester dans l’action : se former, échanger sur les problématiques de notre activité en confinement, trouver des solutions pour travailler autrement.
Je maintiens le contact avec mes clients et anciens clients, je prends de leurs nouvelles, on met de côté l’aspect business et c’est l’humain qui prime dans ce contexte inédit de crise sanitaire.
Enfin, je prends cette période comme un cadeau, elle permet de se recentrer sur l’essentiel, passer du temps avec ses proches.
Pour l’après, je reste positive et je suis convaincue qu’après cette crise de belles opportunités nous attendent.

COMMENT OCCUPES-TU TES JOURNÉES EN CETTE SAISON ?

Mes journées sont bien occupées avec 3 enfants avec un niveau scolaire différent, comme tous les parents en ce moment, je fais la classe à mes enfants (plutôt le matin).
On déjeune en famille, puis un petit temps libre pour les enfants qui me permet de gérer mes e-mails, suivre mes dossiers en cours, contacter mes clients, notaires, partenaires.
En milieu d’après-midi, généralement, je suis une formation en live ou en replay dispensé sur notre groupe Facebook. On organise aussi des zooms avec mon équipe pour échanger sur nos activités, nos lectures, nos besoins et pour se motiver.
Je m’accorde chaque jour une heure de sport en fin de journée en suivant des coachs en live et enfin, je m’adonne à ma passion qu’est la décoration et j’en profite pour refaire quelques pièces dans ma maison.

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

Toujours croire en son projet : Il faut être convaincu pour être convaincant. Le faire avec passion.
Ne pas s’isoler, rencontrer d’autres femmes entrepreneures, adhérer à des réseaux d’entrepreneurs afin d’échanger et de rencontrer des personnes qui sont passées par les mêmes étapes que nous. 
Persévérer, rebondir, se servir de ses échecs pour avancer. Les échecs font le succès.

COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION FACE AUX MOMENTS DIFFICILES ?

La motivation est toujours là, il me suffit de repenser à la reconnaissance de mes clients et de mon équipe pour me rebooster. Après une période difficile, je me dis qu’il ne peut qu’y avoir mieux après, je positive.

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

La PERSEVERANCE.
Savoir se remettre en question, se servir de ses échecs pour rebondir.
Le chemin de l’entrepreneuriat n’est pas une route paisible, c’est un parcours semé d’embûches, il faut savoir prendre des virages, c’est parfois plus long qu’on ne l’avait prévu, il faut s’armer de PATIENCE.

Quand un gros imprévu arrive…


j’angoisse, puis j’en parle à mon mari qui sait relativiser.
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


DE STAGNER.
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


créer mon entreprise avec 3 enfants en bas âge

 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


 CROIS EN TOI. Ne te préoccupes pas de ceux que les autres vont penser.

 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


rien n’est jamais acquis, il faut se remettre en question constamment.

Mon dicton préféré est…

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ».

x Siham x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer