ANAÏS FELTRO

MODELSCHOOLWAA

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

Je ne supporte pas bien le rapport de hiérarchie et j’ai toujours voulu me sentir libre dans tout ce que je faisais : l’école, les passions, etc., j'ai donc toujours voulu être libre dans mes choix professionnels. J’aime déveloper de nouvelles idées. J’aime partager ma vision, mener à bien des projets. J’aurais très bien pu être chef de projet par exemple, mais il est difficile de trouver une entreprise qui te laisse vivre ton travail comme tu l’entends.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

La Modelschoolwaa est le premier organisme de formation dédié à l’apprentissage du mannequinat en France. Anciennement mannequin, j’ai pu voyager et me rendre compte que des écoles de mannequins existaient aux quatre coins du monde, mais pas dans l’hexagone.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

Il a d’abord fallu convaincre la CCI que mon activité “centre de formation dans le mannequinat” avait lieu d’exister. Ensuite, déposer un dossier à la Direccte en tant que formateur des métiers du mannequinat. Et enfin, faire le nécessaire auprès du DATADOCK pour être organisme de formation éligible aux différents financements via les fonds de formation (pôle emploi, OPCA, etc.), voilà pour la partie administrative. Pour la partie clientèle, l’étape cruciale a été celle de la crédibilité. Comment faire comprendre aux prospects que mon établissement n’est pas une arnaque, mais juste pionnier en France ?

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ACQUÉRIR DE NOUVEAUX ? 

Ma cible est jeune et se trouve donc principalement sur les réseaux sociaux. Dès le départ, cela a été mon outil principal de prospection et de conversion en sales leads. Je continue d’utiliser le digital pour acquérir mes nouveaux clients et je m’engage dans des événements en partenariats - plutôt les évènements avec une cause (cancer du sein, mode éthique et responsable, les femmes (femmes isolées etc.)), cela me permet non seulement de rester fidèle à moi-même et mes idéaux et de faire parler de mon établissement. J’ai aussi la chance d’avoir des clients satisfaits qui parlent de leur expérience en formation à la Modelschoolwaa et le bouche à oreille, on le sait, est un atout majeur.

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES À CE JOUR ?

Le plus difficile en lançant l’activité, a été tout bêtement de pouvoir ouvrir un compte bancaire. Il aura fallu 2 ans pour qu’une banque m’ouvre enfin un compte au nom de la société et que j’ai donc accès aux services pourtant normaux. J’ai du ruser et faire preuve de stratagème pour faire tourner l’entreprise sans compte en banque.

 

Le challenge permanent est de garder le cap, ne pas me perdre en gérant l’entreprise, l’humain au sein de l’entreprise, ma vie de famille, etc., je suis une femme engagée, derrière la Modelschoolwaa un combat pour la reconnaissance du métier - un combat par rapport aux préjugés et aux a priori de ce métier.

Le simple fait de déveloper un concept innovant est un challenge, mais c’est tellement palpitant, tellement prenant que j’adore ça ! Le tout est de ne pas s’épuiser.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

L’entreprise entame sa 3e année, je n’ai pas fini de surmonter des défis à mon avis. Mon compagnon (oui mesdames), est d’une aide précieuse et cela me permet de pouvoir m’adapter à toutes les situations. D’un point de vue logistique de maman, ça peut fortement aider. Mon plus gros atout, est mon mindset je pense! Sans prétention aucune, je pense que mon mental d’acier m’a permis de surmonter beaucoup de choses dont un dépôt de bilan rapide après une première tentative de lancement d’entreprise.

Si vous vous trompez et qu’il faut recommencer, ce n’est rien. Vous êtes totalement capable de rebondir sur un échec.

QU'EST-CE QUI TE PLAÎT DANS LE FAIT D'ÊTRE TON PROPRE PATRON ?

I am FREE !

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

Lancez-vous mesdames, lancez-vous dans votre projet. Si vous vous trompez et qu’il faut recommencer, ce n’est rien. Vous êtes totalement capable de rebondir sur un échec. Les échecs font du bien, il faut en tirer profit. Si votre âme est entrepreneure, alors suivez la ! Si votre intuition vous dit que l’entrepreneuriat est fait pour vous, alors suivez la ! L'intuition féminine est souvent bonne. Battez-vous ça en vaut la peine. 


COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION PENDANT LES MOMENTS DIFFICILES ?

Je me rappelle de “pourquoi je suis entrepreneure”. Je me rappelle que c’est mon choix et que je savais pertinemment que cela ne serait pas de tout repos. Je coupe parfois, je prends une journée ou deux pour prendre soin de moi. Le travail peut attendre en période difficile et je reviens souvent avec de meilleures idées pour passer outre. Comme le dit la question, ce sont des “moments” donc ça va, ça vient “c’est le jeu ma pauv’ lucette”.

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

Persévérance, patience, adaptation et surtout être en confiance/maîtriser son sujet. Je dis souvent qu’on est “maître que de ce que l’on fait et non de comment c’est perçu ou interprété.” Il faut donc maîtriser son sujet, son projet.

Quand un gros imprévu arrive…

je le traite immédiatement.
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


de tellement me plonger dans le travail au point d’en oublier ma vie personnelle.
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


 d’ouvrir en France la 1er école de mannequins.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


que les années d’études ne m’ont pas plus.

La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…

si on croit en son projet en son fort intérieur, l’extérieur y croira avec nous.

Mon dicton préféré est…

“Quoi qu’il arrive, n’en fait pas une affaire personnelle.”

x Anaïs x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer