MAROUA GUILLERY

MAHERA ARCHITECTURE

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

J’ai toujours été de nature très indépendante. J’ai décidé de démarrer mon entreprise après la naissance de mon fils après une grosse remise en question. Le poste que j’occupais à l’époque était passionnant, mais très fatigant et loin de chez moi. Je savais que je n’avais pas non plus de perspective d’évolution, donc quand un couple d’ami m’a confié la conception de son appartement, ça a été le déclic : j’étais capable d’offrir un service qui plaît tout en étant capable de le réaliser de chez moi.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

Je suis architecte d’intérieur avec une formation d’architecte. Je travaille aujourd’hui en collaboration avec mon mari (anciennement conducteur de travaux) qui gère la partie technique et commerciale de l’entreprise. On propose donc un service « clés en mains » en allant de la conception, montage du dossier technique, sélection des entreprises, jusqu’à la livraison des travaux. Le site est en cours de création mais vous pouvez trouver nos projets sur Facebook, Instagram, Houzz et voir nos inspirations sur Pinterest.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

Ma toute première étape a été de m’inscrire sous le statut auto-entrepreneur au 1er Janvier 2016. Je n’avais aucun plan mais c’était ma résolution à tenir, alors que j’étais toujours salariée. Puis j’ai obtenu une rupture conventionnelle et j’ai commencé à participer à des concours sur la plateforme Mon Maître

Carré : je n’avais qu’à investir mon temps à la conception de projets rémunérés pour me faire connaître !

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ACQUÉRIR DE NOUVEAUX ? 

Dans mon métier, il est essentiel d’avoir un book. J’ai travaillé dans l’évènementiel donc je n’avais pas de projet à montrer, et c’est là que les projets Mon Maître Carré m’ont permis de participer à de vrais projets, d’une part pour mon book et même d’obtenir mes premiers chantiers ! Je pense aussi que la communication autour de son entreprise est très importante et j’ai eu la chance de bénéficier de leur visibilité. Je leur en suis très reconnaissante pour ça. Je fais aussi partie d’un groupe BNI (réseau de networking efficace) qui m’a permis de me former à prendre la parole, construire mon réseau et l’enrichir au fil du temps. C’est un groupe avec de belles valeurs, qu’on retrouve aussi chez EntreprenHER.

MAHERA ARCHITECTURE
MAHERA ARCHITECTURE

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES À CE JOUR ?

Mon premier challenge a été de trouver les bons artisans pour réaliser mes premiers chantiers. C’est là que mon réseau s’est avéré précieux, je ne travaille aujourd’hui qu’avec des entrepreneurs compétents. Une fois que l’activité a commencé à s’intensifier, j’ai pris beaucoup de responsabilités, j’ai accepté des choses que je n’aurais pas dû faire (ex : un client qui change d’avis 3x par jour en plein chantier), j’ai beaucoup pris sur moi pendant longtemps et il a fallu que mon corps me dise STOP pour prendre du recul et trouver mon équilibre (Merci Mathilde Lacombe !).

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

J’ai eu beaucoup de soutien de la part de mon mari et mes proches, c’est important de ne pas rester seule dans ces moments difficiles. Et le fait que mon mari vienne prendre en charge la moitié du travail me soulage réellement. Je peux enfin passer du temps sur ce que j’aime faire et avoir une personne compétente qui travaille sur les points où je pêche.

J’aime me souvenir d’où je suis partie et regarder le chemin parcouru jusqu’aujourd’hui.

QU'EST-CE QUI TE PLAÎT DANS LE FAIT D'ÊTRE TON PROPRE PATRON ?

Ma liberté. Aujourd’hui je fais probablement plus d’heures, je suis moins bien payée, mais je suis beaucoup plus heureuse et épanouie !

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

Les conseils qui ont marché pour moi : s’entourer, échanger, rencontrer de nouvelles personnes, persévérer. Et rester bienveillante envers soi-même.


COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION PENDANT LES MOMENTS DIFFICILES ?

Quand tout va de travers, je me permets de craquer puis faire une pause pour prendre du recul. J’aime me souvenir d’où je suis partie, et regarder le chemin parcouru jusqu’aujourd’hui.

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

Je pense que la toute première est d’être passionnée par ce qu’on veut faire. Ensuite, je trouve essentiel de bien se connaître et savoir se remettre en question : cibler ses forces, ses faiblesses, analyser ses erreurs, etc. Cela permet de mieux rebondir et rectifier le tir.

 
Quand un gros imprévu arrive…


j’improvise !
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


de devoir redevenir salariée.
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


de mettre fin à un CDI au moment où je suis devenue propriétaire et maman pour me lancer à mon compte.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


on n’a qu’une vie, destresse !!!
 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


apprendre à dire non et se préserver.

Mon dicton préféré est…

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer