HARRIS M.

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

J’avais envie de faire des choses qui m’appartiennent, envie de travailler pour moi et d’exprimer ma créativité par le biais de mes créations.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

Ça remonte à peu près en 2015 où j’ai fait ma première ligne de colliers. En fait, tout a commencé avec les accessoires, car il n’y avait pas de question de taille, c’était facile. Puis, je me suis attaquée au kimono car, au-delà de son originalité, ce vêtement va à tout le monde peu importe la morphologie et il est unisexe : il va aussi bien aux hommes qu’aux femmes et c’est aussi ce qui me plaît.

Je fais des vêtements simples, pratiques et confortables.

Je ne fais pas vraiment de collections à proprement parler, je me concentre sur ce qui m’intéresse : je veux m’amuser avant tout et faire ce qui me fait plaisir, car je suis persuadée que cet enthousiasme se transmet sur les pièces produites.

De manière générale, je veux que les gens viennent chez moi, car ils savent qu’ils vont trouver des tissus colorés avec des motifs originaux, qui racontent une histoire et des coupes revisitées. Une des choses les plus importantes pour moi, est de proposer des vêtements unisexes. Même quand je faisais des colliers, j’en proposais pour hommes. 

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

J’ai très vite fait des ventes multi-créateurs afin de me faire connaître puis, des pop-up stores quand je sors des nouveautés afin de bien fidéliser mes clients et qu’ils puissent découvrir les nouveautés en avant-première. En parallèle à cela, je me suis mise à communiquer sur Instagram, à faire des publications et des stories. Et franchement, j’y travaille toujours lol.

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ACQUÉRIR DE NOUVEAUX ? 

Cette partie pour moi est essentielle, j’y travaille tous les jours, c’est ce que je viens de citer plus haut, c’est la communication, par le biais des réseaux mais aussi faire de beaux produits avec de belles finitions.

 

Un client content d’un produits Harris M. est le meilleur ambassadeur de la marque, il va parler du produit en bien, c’est de la pub et c’est aussi un moyen de ramener de nouveau client.

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES À CE JOUR ?

- Me lancer, surmonter ma peur de "Est-ce que ça va marcher ou pas".

 

- Apprendre tout ce que je fais en ce moment en autodidacte, car je n’ai pas de formation traditionnelle en mode, j’ai un diplôme de décoratrice d’intérieur alors j’apprends tous les jours.

 

- Faire confiance afin de bien s’entourer, car au début, on veut tout faire, on a pas les sous de déléguer.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

En m’informant et surtout, en m’entourant, car pour moi, on ne peut rien faire de grand seul.

Ma meilleure amie et ma sœur m’aident donc à développer Harris M, ensemble mon entreprise ne peut que grandir.

 Ne craigniez pas l’échec, la peur de l’échec empêche de faire les choses.

QU'EST-CE QUI TE PLAÎT DANS LE FAIT D'ÊTRE TON PROPRE PATRON ?

Le fait de faire les choses pour moi et d’exprimer ma créativité. C’est pour cette raison que je me donne à 1000 % sur ce projet, car je ne veux pas me décevoir. Je veux vivre cette expérience à fond, car c’est mon aventure.

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

OSEZ, lancez-vous, personne ne le fera à votre place. Ne craigniez pas l’échec, la peur de l’échec empêche de faire les choses.


COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION PENDANT LES MOMENTS DIFFICILES ?

Je me dis que je fais ce que je veux, ce que j’aime et je le fais pour moi. Ma botte secrète : ma meilleure amie et ma sœur qui m’encouragent quand j’ai de vrais coups de mou et qui me rappellent ce que j’ai déjà accomplie. Ça aide beaucoup à relativiser et à avancer.

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

Oh la la, dure question, j’y travaille encore donc repose moi cette même question dans 1 an lol 

Quand un gros imprévu arrive…


je fais avec et surtout j’essaie d’en apprendre quelque chose afin que cela ne se reproduise pas.
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


que peu importe ce que l’on fait, ça ne marche pas.
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


de me lancer.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


de commencer mon apprentissage sur l’entrepreneuriat au plus vite, comme ça, arrivé à 30 ans, plus de peur, plus rien, je serais prête.
 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


que rien n'est impossible.

Mon dicton préféré est…

« Nlébo mochi ka lou soukoulaka loucé ko » la version Lari (Congo brazza) de « L’union fait la force ».

x Harris x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer