KENZA PACE

HAPPY LOVE

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

J’ai toujours su que je voulais être indépendante. En tant que « psy », je ne pouvais me voir autrement qu’exerçant en profession libérale. J’ai démarré mon entreprise un peu naturellement, en parallèle à mon job salarié. J’ai commencé à tester l’idée du conseil amoureux en créant un blog ‘Happylove’ en 2011, et puis quand j’ai vu que l’idée avait du potentiel et que je commençais déjà à gagner un complément de revenu, j’ai commencé à envisager sérieusement l’idée de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat en ligne.
Assez rapidement, mon activité de conseil en bien-être amoureux a décollé et j’ai pu passer à mi-temps dans mon travail salarié, puis à temps plein depuis 2013.
Je n’ai réalisé que c’était une véritable entreprise que je gérais que lorsque je me suis mise à m’intéresser à des notions complètement en dehors de mes compétences professionnelles de thérapeute : comme le marketing sur internet, des notions de gestion, de compatibilité etc.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

Je suis psychologue et coach en bien-être amoureux et fondatrice du site Happylove.
J’accompagne des femmes indépendantes, ambitieuses et intuitives pour transformer leurs relations à l'amour et aux hommes, pour le meilleur et pour toujours. 

Depuis 2010, j'accompagne des centaines de femmes brillantes, célibataires ou enlisées dans des relations compliquées, toxiques ou sans issues. 
Je les prends par la main et les guide pas à pas vers le déclic pour créer la relation de couple qu’elles désirent, à travers ma méthode de coaching en 6 étapes : "Frayez votre Chemin Vers l'Amour".

 

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

La première étape pour faire décoller mon activité a été de découvrir toutes les possibilités qu’offre le net. Commencer sur internet est une véritable bénédiction car ça permet de se lancer sans trop d’investissement, et surtout sans avoir besoin de s’endetter. La 1ère étape a été de créer mon blog et d’y amener du trafic organique. Puis, peu à peu, j’ai commencé à tester d’autres techniques pour augmenter ma visibilité comme les pubs adwords, les articles invités etc. (2ème étape).
Les 3 premières années de mon entreprise m’ont permis de prendre confiance en moi, en mes services et de créer une véritable communauté. J’ai coaché plus de 100 femmes pendant ces premières années de vie de mon entreprise Happylove, et j’ai maintenant le cœur apaisé car je sais qu’il y a une demande et que ça fonctionne. 
Et surtout que ça aide concrètement plusieurs centaines de femmes concernées par la solitude affective et la souffrance amoureuse.
La 4ème étape que je vis actuellement est celle du déploiement : une fois la certitude acquise que des milliers de femmes recherchent ton expertise et tes services, ça devient un devoir de monter le volume sur ce que tu fais, et oser te montrer au grand jour. C’est génial, mais ça fait peur en même temps, car on se rend compte que l’on n’est plus « petit » mais que l’on commence à jouer désormais dans la « cour des grands ».

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ACQUÉRIR DE NOUVEAUX ? 

Ce qui a le mieux fonctionné dans mon cas a été de nouer des partenariats stratégiques, et ainsi d’agrandir mon audience.  Je propose aussi des séances de découverte de 30minutes pour permettre aux personnes de « tester » mes services et de savoir si je suis la bonne personne pour les aider.
Je conseille de planifier ses actions marketing, et de les diversifier pour ne pas se couper d’une grosse part de clientèle potentielle : c’est dangereux de tout miser sur un seul moyen d’acquisition de nouveaux clients, car parfois on n’obtient pas forcément les résultats escomptés.
Je suis du style à préconiser les plans A, plans B et plans C. ;-)

 

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES À CE JOUR ?

En tant qu’entrepreneur, mes plus gros challenges ont été d’oser monter le volume sur mes services, et me sentir parfaitement à ma place. J’ai tendance à me comparer, ce qui est une fuite d’énergie incroyable et inutile quand on veut construire quelque chose de solide et de durable.
Comme beaucoup, il m’arrive de connaître les hauts et les bas propres à la saisonnalité dans les affaires, et donc à expérimenter des moments de manque de visibilité au niveau financier.

 

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

Pour le premier défi, je le surmonte en me rappelant à chaque fois que ce n’est PAS « à propos de moi », je ne suis qu’un canal pour transmettre un message plus grand que soi, un message dont l’objectif premier est d’aider d’autres personnes à trouver la paix intérieure et l’harmonie relationnelle. Aussi, j’ai arrêté de me comparer... je ne regarde plus la concurrence, et je ne perds plus des heures à comparer qui dit quoi et qui fait mieux. Je peux ainsi offrir mon énergie singulière à mes clientes sans être polluée par les besoins de l’ego : de faire toujours mieux que les autres. Je fais simplement de mon mieux pour être meilleure que la personne que j’étais hier...
Pour ce qui est de la saisonnalité des affaires, il faut s’y faire et j’ai appris à prévoir le coup et à anticiper plusieurs mois à l’avance pour ne pas me retrouver au pied du mur. 

Être entrepreneur c’est plus qu’un métier, ou une activité... c’est véritablement un style de vie

QU'EST-CE QUI TE PLAÎT DANS LE FAIT D'ÊTRE TON PROPRE PATRON ?

Je suis une personne très créative, et très très indépendante... donc être mon propre patron me permet de donner libre cours à ma créativité : dans la création de programmes, de vidéos, d’idées etc.
Bien sûr, le fait que je travaille depuis chez moi est un avantage non négligeable, même si c’est un piège par moments (attention les excès et burn-out).
Et peut-être le 3ème avantage c’est de donner naissance à quelque chose de plus grand que soi. En exerçant l’activité que me dicte mon cœur, et malgré les hauts et les bas que ça comporte, je me sens beaucoup plus alignée quant à ma mission de vie, maîtresse de moi-même et  satisfaite aussi de ma vie. L’idée que je contribue, à mon échelle, à un bien-être plus global fait que je me sens utile et que je ne vis pas dans le regret de ne pas m’écouter ou celui d’étouffer mes rêves.

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?
Être entrepreneur c’est plus qu’un métier, ou une activité... c’est véritablement un style de vie, et une école de développement personnel.
Écoutez votre cœur et votre guidance intérieure, et si vous avez du mal à entendre parce que vous êtes préoccupée par vos soucis, n’oubliez pas qu’il y a de très bons professionnels capables de vous aider à réaliser votre vision et à faire passer votre entreprise au niveau supérieur.

 

COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION PENDANT LES MOMENTS DIFFICILES ?

Quand ça arrive c’est le signe que j’ai la tête dans le guidon ;-). Du coup, le réflexe qui me sauve est d’arrêter tout ce que je fais pour éviter l’effet « dégoût ». En général dans ces moments j’aime bien écrire ou méditer jusqu’à sentir une amélioration dans mon état d’esprit.
 

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

- Croire en soi
- Être ouverte à sa guidance intérieure
- Ne pas hésiter à investir
- Persévérer malgré tout.

 Quand un gros imprévu arrive je...
 

panique ! Puis je trouve un moyen de composer avec.
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est...
 

qu’internet disparaisse ! Ça me couperait de tellement de personnes MERVEILLEUSES ! ;-)
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est...
 

d’investir ÉNORMÉMENT dans du coaching professionnel.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais...
 

Patience ! Tu es sur la bonne voie et tout ce que tu vis aujourd’hui te prépare aux magnifiques expériences de demain.
 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est...
 

de mettre mes limites et accepter de ne pas plaire à tout le monde.

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer