GWLADYS LOUISET

GWLADYS LOUISET PHOTOGRAPHY

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

Tout d’abord, je remercie Entreprenher pour cette opportunité de pouvoir partager mon parcours, Merci Esther !

Ce qui m’a poussé à créer mon activité, c’est avant tout un besoin inné de créer, de m’exprimer et de partager ma vision du monde. Si je peux inspirer d’autres à faire de même,  je suis alors la plus heureuse des femmes ! 

Il y a 8 ans déjà, j’ai commencé à donner des consultations de sophrologie. Je viens du monde de la recherche biomédicale où j’évolue encore à mi-temps aujourd’hui notamment dans le domaine de la cancérologie. Constater ce qui se passe dans le monde de la médecine allopathique m’a donné l’impulsion pour devenir sophrologue : je voulais inciter les gens à prendre leur santé et plus globalement leur bien-être en main plutôt que de subir ce que la société nous impose. En parallèle, cela faisait des années que la photographie m’accompagnait. Une passion grandissante à laquelle je consacrais beaucoup de temps. Il y a trois ans, suite à de multiples sollicitations, j’ai créé et déposé le concept “Brandographie®”, un accompagnement alliant la sophrologie et la photographie au service du rayonnement des entrepreneur(e)s.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

Je développe donc mon activité qui m’amène à vivre des aventures fabuleuses aux quatre coins de la France. Ce qui me porte aujourd’hui, c’est d’aider les femmes, créatrices de leur “activité unique” à rayonner en toute authenticité afin qu’elles puissent inspirer et impacter leur monde.
Cela passe par la création de portraits et d’images qui parlent d’elles et de leur univers. Des portraits où elles se reconnaissent et qu’elles sont fières d’utiliser pour leur communication. Mes clientes ont souvent eu une première vie de salarié et ont un jour eu le déclic qu’autre chose était possible. Elles ont alors créé une activité unique, faite de leurs passions, et de leurs multiples talents. Oser se montrer telles qu’elles sont sur leur site internet et sur leurs réseaux sociaux pour toucher les personnes qui leur ressemblent, voilà la raison pour laquelle elles viennent vers moi.
Ceci est possible grâce à un accompagnement alliant subtilement mon écoute, la sophrologie et la photographie. Elles peuvent alors s'autoriser à être elles-mêmes, sans fard.
On peut me trouver sur
mon site & sur Instagram. Le Blog montre aussi de beaux témoignages de réalisations.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

La première étape pour faire décoller ma boîte fut tout d’abord de réaliser un travail d’orfèvre pour chaque nouvelle cliente. Ce qui a conduit à un beau portfolio et à un rapide bouche à oreille. J’ai aussi eu la chance de réaliser des portraits de coaches établis dans leur domaine qui ont communiqué auprès de leurs réseaux. En parallèle, être publiée en tant que portraitiste dans des magazines bien-être grand public m’a aidé également à asseoir ma marque.

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ATTIRER DE NOUVEAUX ? 

Le moyen le plus efficace pour attirer des clients est de bien les choisir. Même si notre cible semble étroite au départ, c’est celle qui répondra avec plus de ferveur à l’appel et fera effet boule de neige. Pour ma part, je me concentre sur les personnes « qui me ressemblent » et qui ont les mêmes valeurs que moi. Je suis mon propre « persona », en fait :-) 

Dès que je suis face à quelqu’un qui pourrait être réceptif à ce que je propose, j’ose maintenant parler de ce qui me passionne et de mon activité : quelques mots sonnent juste, interpellent et cela crée de nouvelles aventures.

Avec le temps, je m’aperçois qu’être le plus possible soi-même est la clé. Avoir conscience de ses forces et talents, les utiliser le plus possible plutôt que de chercher à améliorer ses faiblesses.
 

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES AU LANCEMENT ?

Je me considère encore être au début de l’aventure. Mes gros challenges sont de concilier ma vie de maman solo d’un enfant en bas-âge, mon mi-temps dans la recherche biomédicale, mon activité de Brandographe (j’ai inventé le terme :-) ) ainsi que mes interventions en tant que photographe de presse !
Je suis ce qu’on peut appeler une « slasheuse» . Mes diverses activités se nourrissent les unes les autres. Je pense que nous aurons de plus en plus à inventer de nouveaux modèles de vie et à les assumer. L’équilibre se fait au fur et à mesure : ce qui n’a plus lieu d’être, disparaît naturellement. Le challenge est d’accepter de lâcher, puis de cibler et de faire fructifier.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

Je surmonte ces défis en m’entourant d’ entrepreneurs qui se sentent dans la même dynamique. J’échange dans divers groupes intimes avec des personnes proches que j’estime, ce qui m’aide à garder un état d’esprit positif.
Dès que je bloque à un endroit, je discute avec la personne qui aura les ressources pour m’aider. La solitaire que je suis apprend de plus en plus que l’on ne peut réussir seule. C’est un long apprentissage pour moi, mais les verrous sautent peu à peu.
J’ai aussi arrêté de me comparer aux autres, et si cela m’arrive, je reviens à ma vision et à la question du Pourquoi j’ai créé mon activité.
Plus globalement, depuis plusieurs années, je choisis en conscience tout ce qui parvient à mes oreilles et à mon esprit : musiques, conversations, lectures, pensées. C’est un exercice de chaque instant, mais Ô combien salutaire ! 

Ayez foi en ce que vous proposez.

DANS CETTE PÉRIODE TRÈS DIFFICILE ET INCERTAINE (COVID-19), COMMENT GARDES-TU LA FOI EN TES PROJETS ?

Je garde la foi en imaginant le monde où je voudrais que mon fils évolue et aux choix de vie personnels radicaux que je vais entreprendre suite à cette crise. Pour moi, il s’agit réellement d’un changement de paradigme. En tant qu’entrepreneur(e)s, nous avons la possibilité d’être réellement acteur du changement. C’est maintenant ou jamais.
La vision de mon entreprise colle parfaitement avec ce que l’on est amené à vivre : je rêve d’une société où chacun puisse exprimer au monde et créer à partir de l’être unique qu’il est. Je médite donc sur mon offre et essaye de voir jusqu’où je peux aller en profondeur avec mes futures clientes pour leur permettre d’impacter leur monde. Je serai bientôt certifiée « Personal Branding Strategist » et suis en train d’inclure ce nouvel accompagnement à mes activités. Le Personal Branding® aide à rayonner réellement qui on est. J’aime à dire « éclore de Soi. » Cela s'ajoute à l’accompagnement photo Brandographie® et sera extraordinaire de complémentarité. 

Une offre d’accompagnement sophrologie en ligne tournée vers le rayonnement de l’entrepreneur(e) est en cours de création aussi, tout doucement. Je travaille parallèlement à la refonte de mon site internet :-) 

COMMENT OCCUPES-TU TES JOURNÉES EN CETTE SAISON ?

J’habite seule avec mon fils de trois ans dans un appartement parisien. La situation est assez difficile : réfléchir et créer n’est pas évident avec un enfant de cet âge.
Je vais donc au rythme qui m’est imposé et essaye tant bien que mal de créer des espaces de travail : j’alterne le thème sur lequel je me penche le soir, une fois que mon fils est couché (site internet, formation en cours, réflexion, administratif).
J’ai eu l’impression de louper le coche quand j’ai vu cette multitude d’entrepreneurs proposer tant de live sur Instagram et ailleurs. Un sentiment de frustration m’a envahi. Mais au fur et à mesure, je me rends compte que le travail intérieur que je suis en train d’accomplir en m’occupant de mon fils n’arrive pas par hasard. Mes journées en ce moment, lui sont consacrées à 70 %, car il ne fait JAMAIS la sieste :-) Je fais tout de même ma routine yoga, respiration, lectures inspirantes du matin. Méditation avant le coucher. J’écoute aussi beaucoup de podcasts inspirants et motivants pendant la journée.

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION FACE AUX MOMENTS DIFFICILES ?

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

Si tu le permets, je répondrai à ces trois questions ainsi :

- aie la foi en ce que tu proposes ;
- aie la connaissance du Pourquoi profond pour lequel tu as créé ton entreprise. À partir de ce Pourquoi, tu seras toujours amené à te renouveler et à retomber sur tes pieds. On en revient donc à la foi ;
- entoure-toi bien ;
- remets-toi en question, sans cesse…

Quand un gros imprévu arrive je…


m’enfuie ! Non, je plaisante. Je m’en remets à mon intuition après un temps de pause en me disant qu’il n’y a pas de hasard, peut-être que derrière cet imprévu se cache une opportunité ?
 
Ma plus grosse peur en tant que businesswoman est…


la peur de ne pas arriver à construire une vie harmonieuse conciliant famille, passions et engagements.
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


de me mettre à mi-temps afin de développer la Brandographie® alors que je venais d’avoir mon fils et que je vivais seule avec lui
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


 aie confiance, c’est facile si tu crois que ça l’est.
 
La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


ce n’est pas une leçon, mais une constatation : être entrepreneur est une façon d’être au monde. Certains ont cela dans le sang, mais on peut au fur et à mesure apprendre à le devenir. C’est un chemin de développement du Soi & Il y a mille et une façons de l’être.

Mon dicton préféré est…

je dirai qu’en ce moment pour ancrer les changements qui s’opèrent, c’est « Seule, on va vite, ensemble, on va plus loin »

x Gwladys x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer