LAURE MANNESSIER

CARRÉS SAUVAGES

QUELLES SONT LES RAISONS QUI T'ONT POUSSÉ À DÉMARRER TON ENTREPRISE ?

Une soif de liberté et d’indépendance, une envie de retourner à des choses simples (la cuisine), à un sujet qui me fait vibrer : le chocolat ! L’envie aussi de construire quelque chose de A à Z.

PARLE-NOUS DE TON ENTREPRISE :

J’ai créé Carrés Sauvages, une marque de chocolat cru biologique. Je ne torréfie pas les fèves de cacao afin de préserver leurs bienfaits naturels, qui sont nombreux. L’esprit de la marque est de se faire du bien en croquant dans un carré de chocolat !

Vous pouvez d’ores et déjà trouver Carrés Sauvages sur Instagram et bientôt en commander directement sur notre e-shop.

QUELLES ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES ÉTAPES POUR FAIRE DÉCOLLER TON ACTIVITÉ ?

Je viens de terminer une campagne de crowdfunding sur Kisskissbankbank, avec 300 % de succès. Je pense que le crowdfunding est un excellent moyen pour faire connaître et lancer son activité. Cela permet non seulement de gagner en trésorerie (grand cheval de bataille auquel même une rêveuse comme moi ne peut pas échapper !), mais aussi de tester un marché et d’avoir ses premiers clients qui ne font pas partie d’un cercle de connaissances.  

QUEL A ÉTÉ LE MOYEN LE PLUS EFFICACE POUR ATTIRER DES CLIENTS AU DÉBUT DE TON ACTIVITÉ ET QUELLES SONT TES ASTUCES POUR CONSTAMMENT EN ATTIRER DE NOUVEAUX ? 

Ayant adopté un métier de bouche, le meilleur moyen pour moi de gagner de nouveaux clients est par le goût et donc d’organiser des dégustations. Je pense qu’il y a beaucoup de choses à faire aussi dans le partage avec des marques aux valeurs similaires, en organisant des événements croisés par exemple. J’aimerais beaucoup organiser une journée ou un week-end autour des sens (l’olfactif, le toucher, le goût) avec d’autres marques qui partagent cette envie de soin de soi et de la planète.

QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GROS CHALLENGES AU LANCEMENT ?

J’ai lancé ma campagne de crowdfunding une semaine avant le début du confinement et elle s’est terminée une semaine exactement après le premier jour de déconfinement. Carrés Sauvages est clairement né en plein COVID-19.

COMMENT AS-TU SURMONTÉ CES DÉFIS ?

J’ai écouté ma petite voix interne qui m’a dit que j’étais au bon endroit. J’ai revu mes plans, mais maintenu le cap du lancement. Je me suis entouré de talents et de personnes que j’aime, ça aide beaucoup ! 

En s’apprêtant à recevoir du positif, on finit toujours par récolter de belles opportunités

DANS CETTE PÉRIODE TRÈS DIFFICILE ET INCERTAINE (COVID-19), COMMENT GARDES-TU LA FOI EN TES PROJETS ?

J’écoutais quelqu’un l’autre jour qui disait qu’en s’apprêtant à recevoir du positif, on finissait toujours par récolter de belles opportunités. Je crois beaucoup en cette attitude d’ouverture : embrasser positivement le futur, se dire qu’un mal cache un bien, voire le verre à moitié plein, sourire à l’inconnu. Je pense sincèrement que l’attitude positive est la meilleure façon de générer du positif.

De façon plus terre à terre, je suis convaincue par ce que je fais et c’est d’abord ça qui me motive. Je partage tout bêtement quelque chose que j’aime. 

J’ai aussi profité de cette période plus calme pour réaliser des choses que j’avais initialement prévues de faire plus tard (créer un e-shop, commencer à nouer des relations avec de futurs distributeurs, etc.).

COMMENT OCCUPES-TU TES JOURNÉES EN CETTE SAISON ?

Actuellement, nous sommes déconfinés depuis une semaine en France, je viens de terminer la campagne de crowdfunding Kisskissbankbank. Je suis rentrée à Paris et je partage mes journées entre chez moi, pour un tête à tête avec mon ordinateur et des rdv à distance, et l’atelier où la toute première production de Carrés Sauvages vient d’être lancée ☺ ☺ ☺

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À D'AUTRES FEMMES ENTREPRENEURS ?

D’écouter leur instinct, d’être ambitieuse (dans le sens positif du terme, celui de ne pas avoir peur de rêver ni de rendre ce rêve réalité), d’être solidaires ;) 

De bien s’entourer : quand on est entrepreneur, on a la chance de pouvoir choisir les personnes avec qui on travaille, et vraiment, c’est précieux !

COMMENT GARDES-TU TA MOTIVATION FACE AUX MOMENTS DIFFICILES ?

Recette du smoothie doudou : 1 c à c de poudre de cacao cru (énergisant, relaxant) + 1 banane (riche en magnésium et en potassium, anti-stress) + 1 verre de lait (j’aime beaucoup le lait de riz coco) + ce que vous voulez (ex : 1 c à c de purée d’oléagineux pour plus d’onctuosité et de gourmandise). 

Cuisiner me détend. Pratiquer des exercices de respiration et du yoga me font également beaucoup de bien. Relativiser, imaginer le pire scénario : la plupart du temps, on se rend compte que la situation n’est pas si grave. 

QUELLES SONT LES CLÉS DE LA RÉUSSITE SELON TOI ?

- Avoir foi en son projet ;
- Bien s’entourer ;
- Avoir la meilleure hygiène de vie possible en s’écoutant et en adoptant le style de vie qui nous est propre, celui qui nous fait du bien et qui est viable sur le long terme.

Quand un gros imprévu arrive je…


prends cinq minutes pour respirer et reconsidérer la situation (réponse à froid, à chaud… peut-être que je filerai dans ma cuisine me faire un smoothie doudou (je plaisante !))
 
La chose la plus courageuse que j’ai faite est…


d’abandonner une situation confortable pour l’inconnu. Mais pour être franche, c’était plutôt naturel pour moi. Le faire accepter par des proches soucieux de me protéger était plus compliqué.
 
À 50 ans, si je pouvais revenir à l’époque de mes 20 ans, je me dirais…


que je suis drôlement bien dans mes 50 ans ! Je pense que chaque âge a sa beauté. Là où l’on perd en jeunesse, on gagne en confiance et sûrement en une infinité d’autres charmes.

La plus grosse leçon que j’ai apprise grâce à l’entrepreneuriat est…


que tout est possible, qu’on peut tracer sa propre voie. C’est une forme d’expression pour moi qui suis plutôt introvertie de nature.

Mon dicton préféré est…

« Qui ne tente rien n’a rien »

x Laure x

  • Entreprenher
  • Entreprenher

© 2018 by EntreprenHer