Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

"C'est un signe !" est la première phrase qui m'est venu en tête le jour où j'ai rencontré la chère Clémentine Galey, fondatrice de Bliss Stories : bien que je connaissais son podcast de nom, personne ne m'avait encore parlé de Clémentine et je n'avais encore moins eu le plaisir de la rencontrer pourtant, en l'espace de 24h, j'ai reçu un email me racontant son histoire et Perrine Bonafos, la chère fondatrice qui se cache derrière la revue Les Confettis, me présente Clémentine dans la foulée. Une rencontre qui a duré à peine dix minutes, mais Clémentine et moi avions senti le truc et avons limite booké la date de l'événement sur place.

 

À quel point écoutez-vous votre instinct dans votre vie d'entrepreneur ? Avant de vous partager un bel extrait de l'aventure entrepreneuriale de Clémentine, j'aimerais m'arrêter sur quelque chose dont je n'ai pas parlé depuis quelque temps : votre instinct. Choisir une invitée qui viendra échanger avec vous lors de nos événements et vous partager ses meilleurs conseils vous semble peut-être facile, mais parfois, bien que certaines personnes aient une belle notoriété et de belles entreprises, notre coeur nous envoie un red flag et nous sentons que ce n'est pas le meilleur match. Votre instinct vous évite bien des tracas et des situations inconfortables et vous mènera vers les meilleures décisions (même si cela n'a aucun sens), alors pour toutes celles qui se demandent quelle stratégie aborder ou si prendre la même route que telle grosse entreprise est une bonne idée, écoutez votre instinct tant dans les petites que les grandes chosesil vous dira tout ce que vous ne trouverez jamais dans les livres business. 

 

Bref, vous l'aurez compris, mon instinct me criait un big GO pour organiser un événement avec la pétillante Clémentine et permettez-moi de vous dire qu'il avait parfaitement raison ! Émotion, générosité, bienveillance, rires, tout y était. Le tout magnifiquement installées dans la zone chill de l'appartement qui vous veut du bien, Chez Simone (on en parle de cet espace cocooning un brin moderne oriental ?! Tellement fan.). Bien plus qu'une salle de sport, un lieu de vie invitant au lâcher-prise, parfait combo pour nous plonger dans l'histoire de Clémentine. 

 

 

Les debuts.

« J’étais directrice de casting, tout se passait bien, j’avais une stabilité financière, je bossais avec des gens sympas, j’avais une grande liberté, j’ai rencontré des gens top, mais même si tout se passait bien, j’avais un peu fait le tour, j’avais envie de créer quelque chose à moi, d’utiliser toutes les petites cordes que j’avais à mon arc pour faire quelque chose au profit d’une cause qui avait un peu plus de sens et du coup, c’est là que le podcast est rentré dans ma vie il y a deux ans totalement par hasard : j’ai découvert ce média de mémoire par les replay de radio en cherchant des replay d’émissions que j’aimais bien et au fil de mes recherches, je suis tombée sur des podcasts dit natifs avec des thématiques bien précises. Mes premiers podcasts ont été des interviews d’entrepreneurs. »

 

« Chez TF1, J’ai fait trois castings qui ont influencé finalement Bliss : un casting d’entrepreneurs où tous ces entrepreneurs me parlaient de leur idée, me racontaient comment ils avaient commencé, comment ils avaient transformé leurs idées en business, j’étais fascinée. Ensuite, j’ai fait un casting d’influenceuses qui m’a permis de découvrir le monde des influenceurs et de voir à quel point ils avaient une force de frappe pour les marques dans les médias. Et j’ai fini par faire un casting de sages-femmes. Ce troisième univers m’a vraiment chamboulé, ça a été assez fort. Pour couronner le tout, un soir en rentrant du boulot, je scroll sur Instagram et je tombe sur une influenceuse que je suis, que j’adore et qui habite en Australie et dans l'une de ses stories, Courtney dit qu’elle a raconté ses grossesses et ses accouchements dans un podcast, évidemment, je clique et là, le podcast se lance. Sa voix a rempli ma voiture et j’ai eu l’impression qu’elle s’était assise à côté de moi et qu’elle me racontait son histoire, sa vraie vie. Ça l’humanisait, ça m’a complètement bouleversée et ça a été le vrai déclic. »

 

« Je rentre à la maison, je vais sur Google et je me mets à chercher des podcasts de maternité, de maman en France et en cherchant, je me rends compte qu’il n’y avait rien, je me suis dit OK, il est là le projet, il est là le truc que je cherchais et que j’attendais depuis des années. Le lendemain, j’achète un micro, quasiment le surlendemain, je convoque toutes mes sœurs et mes copines pour leur présenter un petit dossier que j’avais préparé pour avoir leurs avis et c’était lancé. »

 

« Il s’est passé peu de temps entre l’idée et le premier épisode parce que je sentais que c’était la bonne idée et quand on sent que c’est la bonne idée, il ne faut pas hésiter une seconde parce que si ce n’est pas vous qui le faites, c’est quelqu’un d’autre qui le fera à votre place et ça, c’est dommage. Si vous êtes portées par ce projet, il faut y aller. »

 

« Mes sœurs, mes copines et mes cousines étaient très sceptiques, elles me demandaient si j’étais sûre de vouloir aborder la maternité, de vouloir choisir un titre en anglais etc., L’enthousiasme était assez relatif,  j’étais un peu perplexe après cette discussion parce que ce sont mes plus proches amis, mais l’une de mes sœurs m’a dit que c’était très bien d’avoir réuni tout le monde et d'avoir écouté les avis de chacune, mais elle m’a conseillé de m’écouter moi : ´Si tu as une vision, si tu es convaincue de ton projet, vas-y, fonce, n’écoute pas trop les autres’ et j’ai suivi son conseil. »

 

 

Les premiers épisodes.

« J’ai enregistré mes deux premiers épisodes avec ma cousine qui a fait un bébé toute seule et la marraine de mon fils, je me suis un peu faite la main grâce à elles. Elles sont très proches de moi, je connaissais leur histoire et pourtant elles me l’avaient jamais raconté de A à Z. J’ai tout de suite senti que la magie opérait. J’ai vu ma cousine tout revivre, revivre les émotions un peu comme une séance d’hypnose et là, je me suis dit que ce que j’imaginais fonctionnait, ça a confirmé mon sentiment de départ. De là, j’ai envoyé dix mails à dix nanas d’Instagram que je ne connaissais pas. J’ai raconté mon projet et ce que j’espérais en faire et j’ai eu neuf oui, mais neuf oui immédiats, elles m’ont immédiatement donné leurs disponibilités, comme une urgence de raconter. Évidemment, tu remets tout en question quand tu te retrouves en bas de chez la première influenceuse, mais pareil, la magie a opéré. »

 

« Il ne faut pas se louper dans la formulation de vos emails quand vous contactez les gens avec qui vous voulez travailler, prenez le temps de les travailler, mais au bout d’un moment, appuyer sur entrer, pas besoin de faire vingt cinq brouillons. J’ai envoyé mes e-mails un peu la main devant les yeux, mais je me suis dit au pire quoi ? Au pire elles ne me répondent pas et j’en enverrai dix autres. Au pire, je ferai intervenir des potes, des nanas de ma famille, quoi qu’il arrive, je ferai parler des femmes et je ferai tout pour en convaincre. Un mail c’est rien, bien que ça puisse faire toute la différence. »

  

 

Vie de maman - vie d’entrepreneur 

« Quand on devient entrepreneur, les journées ne s’allongent pas, elles raccourcissent même. Pour pouvoir jongler entre TF1, Bliss et ma vie de maman, ça a été un peu militaire, la réalité, c’est que je suis la reine du tableau Excel et de la to-do list ! Il faut être hyper bien organisé, y a pas de secret. Je n’ai pas des capacités hors normes, je suis épuisée comme tout le monde, je jongle comme tout le monde, mes enfants et mon mec sont très demandeurs comme tout le monde. Les sacrifices familiaux sont un peu inévitables, mais heureusement on trouve à un moment son rythme de croisière. »

 

« J’ai jamais eu envie d’arrêter, mais j’ai eu des gros moments de fatigue, surtout quand j’étais encore chez TF1, mais quand j’ouvre mes mails tous les soirs et que je tombe sur les histoires de toutes ces femmes, c’est ce qui me fait tenir, il est là le moteur, il y a des mails qui chopent complètement mon cœur. »

 

Une décision un peu folle que tu aies prise ? 

« J’ai signé mon CDI chez TF1 que j’attendais depuis super longtemps alors que j’avais déjà lancé Bliss. Je me suis dit humm comment ça se passe si je veux partir, ce qui est un peu schizophrène :-) Mais en même temps, si je l’avais signé plus tôt, peut-être que je n’aurais pas fait Bliss... Je n'aurais pas eu cette urgence de faire autre chose. »

 

Des podcasts à nous recommander ?

Génération Do It Yourself

Le Gratin 

Génération XX

The Dropout 

La Leçon (podcast sur l’art d’échouer)

Vlan 

 

 

Comme toujours, nos chères convives sont reparties avec un petit cadeau qui est premièrement, une manière pour nous de les remercier d'avoir passé ce moment avec nous, et cela nous permet de leur faire découvrir nos marques coup de coeur, des marques qui ont belle histoire et qui se soucient vraiment de notre bien-être et de l'environnement. À l'occasion, elles ont pu faire le plein de Provence grâce à Savon Stories dont les ingrédients sont des végétaux bruts, bio, de haute qualité et comestibles, et découvrir les cosmétiques bio 100 % naturelles, vegan, sans huile essentielle ni conservateur synthétique (rien qui irrite notre peau, on adore), issues de la cueillette sauvage de On The Wild Side.  Un grand merci à ces marques d'avoir été la cerise sur le gâteau de cette belle matinée (foncez découvrir leurs produits, vous ne serez pas déçues !).

 

 

Et sinon, que faites-vous le 12 novembre ?? Pour notre prochain événement, c’est en compagnie de la très chère Alix Petit (oui oui, c’est bien la talentueuse entrepreneur qui se cache derrière Heimstone) que nous aurons le plaisir de vous accueillir ! Plus de la moitié des places a déjà été réservée, n’hésitez donc pas à vous inscrire sans plus tarder via ce lien si vous souhaitez vous joindre à nous pour cette belle occasion. 

 

À très vite,

 

 ​Photo credit : Mylène - MCMM PARIS 😍​

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload