Une conversation avec Girlz Pop, What else?!

J’entends souvent des entrepreneurs demander à d’autres quelles sont les stratégies exactes pour réussir à créer un fichier clients en quelques mois ou quels sont les points précis pour accomplir telle et telle chose, et quand on me pose la question, ma réponse est toujours « Je n’en ai aucune idée ». Pourquoi ? Tout simplement parce que je pense que nous avons tous un chemin différent et que nos aventures entrepreneuriales (tous entrepreneurs confondus) ne seront jamais les mêmes du fait de notre passé, de nos expériences professionnelles, des personnes que nous touchons à travers nos entreprises, de la mission que nous avons, de la différence que nous souhaitons faire, etc., je suis donc convaincue que ce qui fonctionne avec précision pour l’un, peut ne pas fonctionner pour un autre. Selon moi, il n’y a pas une seule manière d’entreprendre, mais des milliards, nous pouvons bien sûr nous inspirer de ce que d’autres ont accompli afin de l’adapter à nos entreprises, mais appliquer leur méthode à la règle peut être une belle erreur.

Ce que j’aime avec Alice et Anaïs, la fine équipe qui se cache derrière Girlz Pop avec qui nous avons eu le plaisir de passer une belle matinée la semaine dernière, c’est qu’elles confirment complètement ce point, leur aventure entrepreneuriale est plus qu’atypique, et ce, depuis leurs débuts : quand la première étape de certains entrepreneurs serait de créer un site internet, elles ont choisi de créer le leur qu’en juillet dernier, c’est-à-dire trois ans après la création de Girlz Pop et jusqu’à la création de celui-ci, elles renvoyaient tout simplement les gens vers leur compte Instagram pour qu’ils puissent voir le travail. Instagram était leur premier produit d’appel, leur première vitrine.

Leur parcours est totalement le type de parcours qui vous booste et qui vous inspire, car de par leur créativité, elles ont réussi à créer un superbe studio créatif et de nombreuses marques de renom comme Coca Cola, Nina Ricci, Sephora ou encore le BHV leur ont fait confiance.

Voici quelques points partagés par Anaïs qui ont vraiment marqué cette matinée :

Entreprenher

Les débuts

« Au début, on a créé le réseau qu’on n’avait pas. On a organisé une fête et on disait simplement aux gens de venir parce que ça allait être l’événement de leur vie. On s’est acharné à contacter la presse, on a aussi relancé les influenceurs et notre soirée de lancement a super bien fonctionné. »

« Nos premiers clients étaient nos testeurs. On s’est lancé un peu à l’aveuglette, on a dit oui à tout ! On allait concrètement là où l’histoire se créait. »

« On a tout appris sur le tas. Au fil du temps, on déroulait les étapes à faire pour nos clients et c’est finalement comme ça qu’on découvrait les étapes de notre entreprise et de notre