Quand avoir la tête dans le guidon signe la fin de vos projets

August 13, 2018

Comme vous pouvez l’imaginer, il est impossible de courir non-stop pendant des jours sans s’arrêter ne serait-ce qu’une fois par jour. Si vous décidez de vous lancer dans une course pareille, vous aurez besoin de vous arrêter pour manger, dormir, prendre votre douche, etc., afin de recharger vos batteries.

J’aime associer l’entreprenariat à une course, car au final, nous avançons avec détermination vers un objectif bien précis, mais pourquoi tant d’entrepreneurs ont alors du mal à prendre des pauses régulières pour reprendre des forces avant de repartir de plus belle ? 

 

On entend souvent des entrepreneurs dire « j’ai la tête dans le guidon » et cela nous semble normal, mais en quoi avancer sans trop savoir où nous allons, sans lever la tête pour voir si nous allons dans la bonne direction est une bonne chose ?

Il m’est arrivé pendant des années de répéter cette phrase et puis finalement, plus je réfléchissais à chacun de ces mots, plus je me disais que cette méthode ne me permettra jamais de faire avancer mes projets. 

 

Nous n’avons pas été créés pour fonctionner comme des machines, nous ne pouvons avancer jusqu’à la fin de nos jours sans faire de pauses, sans avoir des périodes de réflexion qui nous permettraient de rester sur le chemin de notre vision de nos objectifs.

 

Le problème est qu’il est difficile pour un entrepreneur de s’imposer des breaks réguliers, toute pause étant perçue comme une perte de temps et pourtant, sans celle-ci, vous pourrez rapidement foncer droit dans le mur, car vous êtes tellement prise par l’opérationnel de votre entreprise, qu’il est difficile finalement de savoir si ce que vous faites sert à quelque chose et cette réflexion vous apportera la réponse.

 

L’une des périodes clé, c'est l’été, tout d’abord parce que vous avez passé plus de six mois à expérimenter des choses, ce qui vous a donné matière à la réflexion de plus, l’année est loin d’être terminée et que même si la première partie de l’année a été chaotique, il vous reste encore du temps pour changer complètement votre situation, ce qui est très encourageant. D’autre part, qui dit rentrée, dit nouveau départ, nouveaux projets et si vous souhaitez vous lancer dans toutes ces nouveautés, il va falloir reculer (sortir la tête du guidon, vous reposer, faire une évaluation de votre première partie de l’année, prendre de nouvelles inspirations) pour mieux sauter (améliorer, peaufiner, apporter les modifications nécessaires, planifier, etc.).

 

Étrangement, nous avons tendance, durant l’été, à ne faire que la deuxième partie qui consiste à créer, mais bâtir une maison sur un château de sable ne va pas permettre à vos nouveaux projets de tenir la route, il est important d’avoir les bonnes fondations et de déraciner les mauvaises herbes avant de planter de nouvelles idées.

 

En ce mois d’août et avant de vous lancer dans ces nouveaux projets de folie que vous préparez pour la rentrée, je vous invite à revenir sur votre période de janvier à juillet, à dresser la liste de tout ce qui a fonctionné, de tout ce qui a fait un flop et qui mérite d’être oublié et de tout ce qui a du potentiel et qui mérite d’être creusé, vos nouveaux projets vous remercieront.

 

Bel été,

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload