Faites ce que vous pouvez, avec ce que vous avez, là où vous vous trouvez

October 2, 2017

Ahhh Instagram. Je ne sais pas pour vous, mais j’adore Instagram, non pas pour y poster un tas de choses (quoique, nous venons de nous y mettre et nous sommes fans ! Suivez-nous via @entreprenherclub), mais plutôt pour m’inspirer. Tous les univers m’inspirent, que ce soit l’entrepreneuriat même, la mode, la gastronomie ou encore l’univers de la beauté, tout ce que je vois me donne de belles idées pour les nouveaux projets que nous préparons.

 

Autre l’inspiration, j’aime en savoir plus sur les fondateurs, leur parcours, la genèse du projet, bref quand une entreprise me plaît, j’aime tout savoir à propos de celle-ci. Dans la majorité des cas, cela me donne un vrai coup de boost, comme une sensation que tout est possible pour celui qui se donne les moyens (chose que je crois fermement, d’ailleurs), mais parfois, il m’est arrivé d’avoir le blues en voyant toutes ces réussites. Une impression d’être très loin du gros projet que j’ai en tête.

 

Pour avoir la chance d’échanger avec des femmes entrepreneurs à longueur de journée, je sais qu’il nous arrive à toutes d’avoir ce genre de pensée de temps à autre, mais l’une des choses qu’il est primordial de ne jamais oublier, c’est que toutes ces « réussites » ont commencé comme vous et moi. Certes, elles ont des entreprises incroyables aujourd’hui, mais cela est le résultat d’années de sacrifices, d’heures de travail incalculables et d’une bonne dose de galères. Pour en arriver là, il leur a fallu beaucoup de courage, de la persévérance et surtout, du temps.

 

Leurs projets se sont concrétisés parce qu’ils ont fait au mieux avec ce qu’ils avaient entre les mains. On se dit toujours que l’on ferait mieux si on avait plus, mais cela n’est pas nécessairement vrai, je vous invite à faire des recherches sur toutes ces start-up qui réussissent à lever des millions d’euros et qui pourtant, ne voient jamais le jour. Elles ont eu plus (plus d’argent, une plus grosse équipe, plus de moyens tant financiers que matériel), mais n’en ont rien fait de durable. Je ne critique en rien ces start-up, car c’est un exploit, surtout en France, de réussir à lever autant d’argent, mais cela est un bel exemple qu’avoir plus ne fera pas de votre projet une success story en à peine six mois. L’important est de savoir que vous avez entre les mains tout ce qu’il vous faut pour passer à l’étape suivante. Peu importante la dimension que vous souhaitez donner à votre projet ou à votre entreprise, la clé est de faire ce que vous pouvez, avec ce que vous avez maintenant et plus vous aurez cet état d’esprit, plus vous réussirez à chaque fois à passer à l’étape suivante jusqu’au jour où vous aurez enfin atteint les objectifs que vous vous étiez fixée.

 

Ne pensez pas qu’il vous manque quelque chose pour atteindre tel objectif avant le 31 décembre 2017, au contraire, remplacez ce « manque » par de la créativité. Réfléchissez à plein d’idées sympas qui vous permettraient de réaliser un objectif précis sans vous soucier de comment les autres font avec plus de moyens.

 

Si vous regardez bien, les plus belles aventures entrepreneuriales, ont été celles de fondateurs qui n’ont pas hésité à faire preuve de culot et à créer des chemins là il n’y en avait pas. Ces chemins ont généralement été créés, car ils n’avaient pas d’autres choix et qu’ils ont fait tout ce qu’ils ont pu avec ce qu’ils avaient autour d’eux. Vous ne manquez de rien pour développer votre entreprise aujourd’hui, faites preuve de créativité et faites ce que vous pouvez, avec ce que vous avez, là où vous vous trouvez.

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload