« Personne ne croyait en elle, sauf elle »

January 26, 2016

Après avoir discuté avec quelques femmes entrepreneurs, je me rends compte que ce début d’année est assez difficile pour la plupart d’entre elles, et ce, pour des raisons très différentes. Pour ma part, j’ai débuté cette nouvelle année sereine, car j’ai décidé d’aborder mon aventure entrepreneuriale d’une manière différente. J’ai également été énormément boostée par un film.

 

Je me suis levée vendredi dernier, avec une grosse envie (à six heures du matin) d’aller au cinéma pour regarder JOY, une seconde fois.

J’ai eu le plaisir de découvrir ce film le premier week-end de cette belle année 2016. Je voyais l’affiche depuis quelques semaines, mais celles-ci ne donnant aucun indice sur le sujet du film, je n’étais pas du tout emballée. Après plusieurs suggestions de la part de femmes faisant partie de la communauté des Entreprenher, je me suis laissé tenter, et laissez-moi vous dire : je ne m’attendais pas du tout à cela !

 

Je connaissais Joy Mangano, car je connais très bien certaines de ces inventions, mais j’étais très loin d’imaginer les galères auxquelles elle a dû faire face. Elle a dû affronter tellement d’obstacles que je me demandais parfois, si à ce moment-là, je n’aurais pas abandonné. Et au final, je me disais que non, j’aurais été tout aussi déterminée qu’elle.

 

Je ne vais pas vous raconter le film, ne vous inquiétez pas, mais certaines leçons me restent en tête depuis la découverte de celui-ci :

 

1- aussi cliché que cela puisse paraître, n’abandonnez jamais, car vous risqueriez de passer à côté d’un sacré empire ! Comme tout le monde, Joy a, à certains moments, baissé les bras, mais cela n’a duré que quelques heures. Elle avait une stratégie bien efficace dans les moments difficiles :

- craquer et tout envoyer valser ;

- se ressaisir et réactiver le « mode boss » ;

- revoir et améliorer ses stratégies ;

- repartir d’attaque.

C’est normal de craquer, mais ne laissez jamais ces émotions passagères, briser les rêves de toute une vie ;

 

2-  rien ne vous sera jamais donné, vous devrez aller le chercher, et la victoire n’en sera que plus belle. Nombreux sont les entrepreneurs qui pensent qu’ils n’arrivent pas à atteindre leurs buts, car il n’y a pas assez d’opportunités. Les opportunités sont partout et nulle part à la fois ! C’est à vous de créer vos opportunités, c’est à vous de vous frayer un chemin. Personne ne vous doit rien dans la vie, c’est dur à entendre même pour moi, mais c’est une réalité. Si vous voulez quelque chose, n’hésitez pas à aller le chercher. Vous verrez que Joy s’est créé une opportunité, quelque chose qui n’avait été proposé à aucune jeune entrepreneur auparavant, car elle estimait que personne ne pourrait mieux parler de ses produits qu’elle-même.

 

Le plus simple aurait été de tout abandonner. Mais comme Martin Luther King disait « Si tu ne peux pas voler, alors cours. Si tu ne peux pas courir, alors marche. Si tu ne peux pas marcher, alors rampe, mais quoi que tu fasses, tu dois continuer à avancer ».

 

Aujourd’hui, j’aimerais vous dire que les plus belles années sont à venir. S’accrocher, malgré les difficultés, le découragement et la déception, est la seule option. Quand quelque chose ne fonctionne pas, tentez une nouvelle approche.

 

Je conseille vivement à toutes celles qui n’ont pas vu le film, de le noter dans leurs agendas. Pour celles qui l’ont déjà vu, pourquoi ne pas y retourner, qui sait, vous avez peut-être loupé quelque chose (c’est mon excuse). Et pour toutes celles qui liront cet article en 2017 ou même en 2019, direction le streaming ou le DVD.

 

Et gardez en mémoire que « personne ne croyait en elle, sauf elle ».

 

Esther.

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange authentique et inspirant avec Claire, co-fondatrice d'Atelier Nubio

January 22, 2020

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives
Please reload