4 leçons apprises à nos dépens

Je discutais récemment avec deux entrepreneurs de nos parcours, mais plus précisément de nos débuts en tant que femmes entrepreneurs. Nous étions toutes d’accord sur le fait que c’est grâce à nos erreurs de débutantes que nous avons réussi à construire aujourd’hui, des entreprises qui nous conviennent parfaitement.

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut être totalement prête pour se lancer dans l’entrepreneuriat, mais cela est biiiien loin de la vérité, car vous apprendrez comment exécuter un tas de choses tout au long de votre aventure entrepreneuriale.

J’associe l’entrepreneuriat à des études supérieures : il va falloir étudier pendant des années, collectionner les bonnes notes et amasser un petit paquet de notes catastrophiques avant de décrocher le fameux sésame. Dans le business, le fameux sésame est le fait d’être devenue une businesswoman à la tête d’une entreprise qui génère de très bons chiffres.

Vous ferez des erreurs, voire beaucoup d’erreurs, et connaîtrez des échecs. Vous faites peut-être partie de celles que cela effraie au point de ne pas tenter de nouvelles expériences, mais malheureusement, nous ne pouvons rien y faire, cela va arriver !

Dans cet article, j’expose quatre erreurs que mes amies entrepreneurs et moi-même avons faites (Dieu merci, je n’ai pas fait les quatre) ainsi que les leçons que nous en avons tirées, en espérant qu’elles vous serviront :

1- Voir les choses en grand, très grand, dès le début de l’aventure...

Connaissez-vous ce vieil adage qui dit que le succès n’arrive pas en une nuit ? Apparemment, nous l’avions oublié ! Avoir des objectifs ambitieux, c’est très bien, mais n’oubliez pas, surtout dans les premières années de votre entreprise, que vous devez faire ce que vous pouvez avec ce que vous avez. C’est vrai, c’est très frustrant de ne pas pouvoir réaliser des grandes choses dès le départ, mais restons réalistes, cela n’est pas toujours possible. Faites de petits pas tous les jours dans la direction de vos objectifs et appréciez chaque accomplissement. Gardez toujours en tête que de sacrées entrepreneurs partis de rien, sont aujourd’hui à la tête de sociétés qui génèrent des millions d’euros de chiffre d’affaires. Prenez par exemple Sophia Amoruso l’auteure de Girl Boss et la fondatrice de Nasty Gyal (énorme succès) qui payait ses mannequins en hamburger parce qu’elle n’avait pas de quoi les rémunérer...

2- En dire trop, à trop de gens.

Plus vous en direz, plus les gens vous attendront au tournant. Ce n’est pas une mauvaise chose, car cela prouve qu’ils s’intéressent à vous et sont impatients de découvrir ce superbe projet dont vous parlez tant. Problème : vous vous mettez une pression énorme ! Mieux vaut en dire moins et surprendre votre audience, vos employés, votre famille ou encore vos amis, que de provoquer un burn-out.

3- Ne pas s’entourer.

Vous êtes douée (aucun doute là-dessus), mais vous ne pourrez jamais y arriver seule. Si vous voulez développer une entreprise solide, il va falloir vous entourer des bonnes personnes. Cela peut être un expert-comptable, un avocat, un graphiste, ou si les moyens vous manquent, un ami qui accepterait de vous aider pour certaines tâches dont il a les compétences. De plus, n’oubliez pas qu’avoir votre petite équipe, c’est avoir des compétences en plus, un réseau en plus et un ou plusieurs points de vue différents, ce qui est très bénéfique à tout entrepreneur.

4- Abandonner parce que c’est trop dur.

Qui a dit qu’entreprendre était simple (car j’aurais aimé m’entretenir sérieusement avec cette personne) ? Il va arriver des moments où vous aurez l’impression d’avoir fait le maximum et d’être au bout. Vous aurez en effet, des raisons d’abandonner, mais vous avez aussi un millier de raisons de continuer ! Quand cela vous arrive, prenez un break, éloignez-vous de votre business et repensez à la raison pour laquelle vous vous êtes lancée et aux choses que vous allez pouvoir faire si vous allez jusqu’au bout de votre projet.

En plus, le moment où vous avez envie de jeter l’éponge, est généralement le moment où une sacrée opportunité apparaît...

Esther.

À l'affiche
Articles
Archives
Mots clés
Rejoignez nous ;)
Archive