6 leçons qui vous aideront dans cette aventure rocambolesque qu’est l’entrepreneuriat

February 17, 2016

J’ai eu le loisir et le déplaisir, je l’avoue, d’apprendre au cours de mes missions, au contact de mes clients, ce qui représentait mes forces et ce qui constituait également mes grandes faiblesses. Bien que la faiblesse soit le témoin de notre humanité et d’une vulnérabilité qui peut nous rendre selon les circonstances, sensibles et compatissants face aux détresses de nos semblables, elle peut également se révéler fatale quand l’essentiel de notre réputation professionnelle et pérennité de notre entreprise dépendent entièrement d’une seule et unique personne, à savoir, soi !

 

Voici 6 leçons glanées le long du chemin qui je pense, peuvent vous aider dans cette aventure rocambolesque qu’est l’entrepreneuriat.

 

 

** 3 leçons tirées du monde entrepreneurial **

 

 

1- Le prix c’est le prix.

Okay, nous nous remettons de la crise ou pataugeons encore dedans (c’est selon le titre du journal économique que vous lisez), okay, vous débutez, okay, vous avez de l’empathie et êtes prêtes à aider vos clients et leurs business à atteindre leurs objectifs (parce que vous y croyez !) ou vous devez tout simplement payer vos factures tel le commun des mortels. Tout cela est bien vrai, mais il n’en reste pas moins que le prix, est le prix. Vous avez passé du temps à peaufiner vos compétences, à établir la carte de vos prestations, à évaluer au juste prix votre valeur ajoutée, vous êtes même allée jusqu’à vous comparer à la concurrence et tout cela a eu un coût. Le coût que vous êtes en droit de réclamer aujourd’hui sans culpabilité aucune. Tenir ferme sur ce point est un début d’affirmation de la qualité du travail que vous apportez et cette affirmation que votre client cherche à la combattre ou à la réduire, pour des fins compréhensibles de budget, il y est sensible. Il est commun de penser qu’un produit vendu à un prix dérisoire est peu qualitatif, dites-vous que c’est exactement la même chose pour vos tarifs. Si vos tarifs sont facilement questionnables, il en sera autant de la consistance et de la qualité de votre offre de service ou produits. Think about it …

 

2- Fixer, acter et rendre officiel tout acte commercial.

Des contrats bétonnés et des modalités de vente et prestations clairement définies, voilà la clé d’une mission sans maux de tête.

Un allongement de la période de finalisation du contrat ? => modification rapportée au contrat.  Un ajout à la prestation initiale ? => modification du budget rapportée au contrat et signée par les deux parties.

Privilégiez les échanges par mail qui permettent de garder une trace écrite. Ne multipliez pas les rendez-vous téléphoniques dans une même semaine, mais si cela doit être le cas, ne manquez pas de synthétiser l’essentiel de la réunion au sein d’un compte-rendu clair et précis reprenant les décisions communes prises. Envoyez-le par mail en demandant confirmation de votre client dudit compte rendu qui vaudra acceptation des éventuelles modifications. Dans le cas où un malentendu surviendrait, ce document vous permettra de revenir sans trop d’efforts sur les décisions prises et les responsabilités de chacun à l’égard de ces dernières.

 

3- Être au clair avec les prestations fournies.

Définissez de manière très précise le contenu de la prestation, ses contours et limites et veillez à ce qu’elles aient bien été assimilées par le client. Encore plus dans le domaine de la prestation de services qu’ailleurs, les flous et malentendus peuvent être courants. Avec une définition détaillée, timée et délimitée dans la sphère d’intervention, vous vous évitez des éventuelles déceptions ou incompréhensions de la part de votre client qui peuvent au long cours, ternir votre réputation. Pensez donc à bien répéter et mentionner ces détails sur le contrat et lors des échanges par mail.

 

 

** 3 leçons personnelles et humaines nécessaires à votre carrière entrepreneuriale **

 

 

4- La confiance en son offre et la confiance en soi.

Aucun client ne croira en votre entreprise et en ce que vous proposez plus que vous. La confiance en soi, en la qualité des prestations proposées et en  leurs capacités à répondre à un besoin clair de votre client doit être ferme et exempte de tous doutes. Parce que l’on débute, parce que l’on se cherche encore, on peut dégager un certain manque de confiance en soi facilement perceptible par un tiers tel un manque de compétences. Afin de briser les effets d’une confiance en soi en « construction », se répéter avant chaque rendez-vous que nous avons été choisies pour nos qualités propres qui nous distinguent de la concurrence, que ces qualités distinctives nous font apporter quelque chose de différent à une entreprise en recherche, qu’en tant que professionnelle, vous apportez un savoir, une compétence et que rien que cela mérite que l’on vous respecte, que votre valeur en tant que professionnelle est équivalente aux besoins de l’entreprise, ce que vous apportez n’est donc pas à négliger, qu’en tant qu’individu, vos qualités humaines, d’écoute, et d’empathie ne font certes pas de vous la meilleure au monde, mais la personne taillée pour cette mission particulière.

 

5- Croire en son instinct et évaluer ses investissements.

Nous sommes bien évidemment dans un cadre professionnel, mais je pense que là, autant que dans certains autres domaines, croire en son instinct quant au choix du projet, du client ou de l’entreprise avec laquelle on choisit de s’associer, est souvent salutaire. L’instinct nous aidera à détecter avec quel client ou quelles valeurs nous allons instantanément connecter et trouver une résonance avec nos propres convictions, aptitudes, sensibilités ou encore aspirations futures. Ces projets sélectionnés par l’instinct peuvent parfois nous amener à en choisir certains qui ne cadrent pas nécessairement avec nos exigences budgétaires, mais à cause du contenu de la mission, des possibilités de développement de réseau ou de fidélisation client qu’elles recouvrent, se révèlent être de réelles décisions de développement stratégique à moyen voire, long terme. C’est à ce moment qu’il est nécessaire de savoir faire preuve de flexibilité et d’ajustements quant aux contraintes budgétaires réelles et l’apport à long terme qu’une mission peut prodiguer.

 

6- Faire preuve d’honnêteté.

Tout savoir faire est parfait, mais savoir reconnaître vos limites et être assez humble pour les spécifier, est encore mieux. L’envie de travailler et de répondre par l’affirmative à toutes les propositions de vos clients, est tentante, mais accepter de réaliser une prestation en tout ou partie sur un domaine que vous maîtrisez mal ou peu, peut vous compliquer la tâche et, par excès de zèle, vous faire perdre le but qui est avant tout la satisfaction de votre client. Prenez donc l’habitude de préciser ce que vous savez faire, ce que vous maîtrisez de manière excellente ainsi que ce en quoi vous ne détenez ni les connaissances, ni les compétences nécessaires pour délivrer une prestation à la hauteur des attentes de votre client. Bien loin de vous diminuer, cette honnêteté rassurera à coup sûr et renforcera auprès de ce dernier sa conviction en vos capacités dans les autres domaines. Terminez en recommandant deux ou trois confrères qui maîtrisent le domaine en question. Vous en sortirez grandi auprès de votre client et démontrerez votre assurance et grandeur d’âme. Et croyez-moi, la combinaison de vos qualités professionnelles et humaines seront à coup sûr les raisons pour lesquelles vos clients reviendront vous voir !

 

Et vous, que retirez-vous de votre expérience entrepreneuriale ?

 

                             ______________________________________________________________________________

 

 

 

Sarah Pinto,

Fondatrice d'Emergence PR, l'agence créatrice d'émergences, et du blog Let's talk about, un blog alliant fashion, beauté, vie de maman et vie de businesswoman !

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Un échange unique avec Clémentine Galey dans une ambiance cocooning, what else ?!

October 26, 2019

1/10
Please reload

Articles
Please reload

Archives