Nouvelle opportunité : peser le pour et le contre

Dans vos carrières de femmes entrepreneurs, beaucoup d’opportunités s’offriront à vous. Ces opportunités ne sont en aucun cas de la chance. Vous travaillez dur, c’est donc tout à fait normal que vos efforts fassent parler de votre entreprise. Mais vous imaginez bien que toutes les opportunités ne sont pas bonnes à prendre. L’erreur fatale que font de nombreux entrepreneurs est de prendre une décision hâtive or, surtout lorsque vous dirigez votre propre entreprise, il est indispensable de prendre le temps d’y réfléchir et de peser le pour et le contre. Une mauvaise collaboration pourrait casser toute votre crédibilité, il est donc important de prendre votre temps avant de donner une réponse.

Mesdames, prenez place, attrapez un papier et un stylo (ou votre ordi, women 2.0), et réfléchissez à ces quatre points :

1- Personnes et culture de l’entreprise :

Assurez-vous que l’équipe ou la personne à la tête de l’entreprise matchent avec votre personnalité, vos valeurs et vos convictions. Cela aura un impact capital sur la réussite ou non de votre collaboration. Certains comportements ou propos lors de vos échanges doivent vous mettre la puce à l’oreille. Vous pourriez totalement adhérer à leurs personnalités et leurs valeurs, ce qui vous donnera envie de collaborer avec eux, ou au contraire certains termes ou comportements pourraient vous faire tirer la sonnette d’alarme. Chaque collaboration est très importante pour le succès de votre entreprise. Assurez-vous donc que vos interlocuteurs contribuent à ce succès.

2- L’évolution :

Chaque opportunité que vous saisissez doit contribuer à l’évolution et au développement de votre entreprise. Il n’y a aucun intérêt à collaborer avec un solopreneur, une entreprise, ou encore une marque si c’est pour rester toujours au même niveau, voire régresser si cette collaboration vient ternir votre image de marque. Notez toutes les choses que vous pourriez développer en saisissant cette opportunité. Si il n’y en a pas ou les perspectives d’évolution sont très faibles, déclinez l’offre.

3- La stabilité :

Il est très facile d’être impressionné par un grand groupe, par le travail passé d’une entreprise avec de gros clients, son chiffre d’affaires d’il y a cinq ans, etc. , mais prenez le temps de rechercher leurs succès actuels : les stratégies mises en place, leurs nouveaux partenariats, leur chiffre d’affaires, etc. Toutes ces informations vous en diront long sur la stabilité de l’entreprise. Il est évident que vous ne voulez pas vous associer à une entreprise qui décline.

4- L’argent :

Si l’unique raison pour laquelle vous acceptez cette collaboration est l’argent, fuyez ! Pour le coup, l’argent ne fait pas le bonheur, et je peux personnellement l’attester : j’ai préféré fuir un environnement professionnel certes bien rémunéré mais hostile, pour le monde de l’entrepreneuriat sans savoir si j’allais pouvoir me rémunérer un jour.

Aussi tentant que cela puisse être, ne laissez pas votre choix être guidé par l’argent.

L’argent doit être la cerise sur le gâteau de cette collaboration, pas l’unique raison.

Après avoir pris le temps d’analyser ces quatre points, il est temps de prendre une décision : saisir ou non cette opportunité. Ne demandez pas l’avis d’une dizaine de personnes, faites confiance à votre instinct. Nous, les femmes, sommes vraiment douées pour sentir les choses. Si cela vous semble une mauvaise idée, ça l’est probablement. Écoutez-vous.

Et n’oubliez pas qu’aucune collaboration ne doit vous éloigner de votre vision de l’entreprise.

Plus vous saisirez des opportunités, plus vous deviendrez chanceuses... ou pas. Réfléchissez bien.

Esther.

Mots-clés :

À l'affiche
Articles
Archives
Mots clés
Rejoignez nous ;)
Archive