Apprendre à déconnecter tout en gardant son professionnalisme

Je ne remercierai jamais assez la nouvelle technologie (mon iphone) qui me permet de ne jamais être loin de mon business et de répondre à mes emails instantanément. Il est très important pour moi d’avoir un bon service client, de pouvoir répondre à mes mails très rapidement, peu importe où je me trouve. Mais je me suis vite rendu compte que mon besoin compulsif de lire et de répondre à chaque message sur-le-champ, avait fait de moi une phone addict à part entière. Vous savez ce besoin de toujours avoir votre téléphone sous la main et de le regarder toutes les cinq minutes, de le checker sans cesse pendant vos pauses déjeuners, pendant vos petits breaks de la journée, de répondre aux commentaires de réseaux sociaux sur la route en sortant du métro, etc. Plus le temps passait et plus j’étais à l’affût du moindre mail, message, et commentaire au point d’attraper mon téléphone au moindre bip et à la moindre vibration.

J’ai pu observer que nous étions nombreux dans ce cas de figure, et pourtant, cela nuit beaucoup à notre productivité, et cela peut même nuire à nos relations avec nos proches. Ayant assez rapidement pris conscience de cela, j’ai pu me défaire (pour le moment) de cette addiction et je n’en tire que des bénéfices. Voici donc quatre astuces qui vous permettront de déconnecter tout en gardant le même professionnalisme :

1- Mesurez l’urgence.

Mais qu’avez-vous si peur de louper ?? Que vous soyez à la tête de votre entreprise, ou que vous travailliez pour une société, la gestion de vos mails doit se faire de la même manière. Lorsque les employés de Microsoft reçoivent un email après leurs heures de travail, ils y répondent à leur retour le lendemain matin. Il est vrai que parfois nous travaillons sur des projets urgents, il est donc primordial d’être réactif à ce moment-là, mais cela n’est pas le cas 365 jours par an. Ce n’est pas parce que la nouvelle technologie nous offre la messagerie instantanée que vous devez impérativement répondre... de manière instantanée.

2- Fixez des limites et communiquez.

Cela n’est pas toujours facile surtout si vous débutez votre aventure entrepreneuriale. Vous avez l’impression que tout est important et urgent. Mais pour ne pas chambouler votre équilibre vie professionnelle – vie personnelle, il va falloir fixer des limites.

La première chose est de ne pas donner de mauvaises habitudes : si vous habituez vos employés à répondre très rapidement tard le soir, ils vont attendre une réactivité de votre part très tard tous les soirs. Faites savoir à vos interlocuteurs que vous ne serez joignable que jusqu’à une certaine heure. Si une personne insiste et exige une réponse immédiate, envoyez-lui un mail concis et courtois disant que vous vous pencherez sur leur demande demain dès votre retour au bureau.

Idem si vous partez en vacances, n’hésitez pas à informer en amont votre équipe et à programmer un email automatique indiquant votre date de retour. Là encore, si un gros projet est en cours, à vous d’indiquer à votre équipe à quel moment vous serez disponible, voire à bloquer des créneaux avant de partir.

3- Eliminez toute tentation.

Je n’avais jamais vraiment compris pourquoi certains amis entrepreneurs avaient un téléphone professionnel et un téléphone personnel, mais aujourd’hui cela me semble une nécessité ! Si vous n’avez pas les moyens de posséder deux téléphones, il est vivement conseillé d’avoir un téléphone aussi neutre que possible. Il est temps de supprimer toutes les applications qui vous bouffent du temps et vous distraient dans les moments où toute votre attention est requise. S’il n’est pas possible de vous couper de certaines applications comme les réseaux sociaux car vous y êtes très active, changez la fréquence des notifications pour ne pas être tentée de regarder votre téléphone à chaque bip.

4- Pensez à ce que vous manquez.

Si vous pensez que votre « dépendance » n’est pas si grave, essayez de quantifier le temps que vous perdez à regarder votre écran au lieu d’interagir avec le monde qui vous entoure. Pensez à toutes les choses que vous aimeriez entreprendre mais « n’avez pas le temps » de faire (faire du sport, lire un bon livre, appeler un proche, etc.) ou juste aux petits moments de détente que vous pourriez vous accorder dans la journée.

Votre mail n’ira nulle part, il ne se volatilisera pas durant la nuit. Il n’y a aucune raison d’être anxieuse à l’idée de ne pas répondre à vos mails.

Ne laissez pas les technologies vous éloigner de tout ce que l’humain peut vous apporter.

Esther.

À l'affiche
Articles
Archives
Mots clés
Rejoignez nous ;)
Archive